Verbatim «C'est beaucoup et finalement peu»

le
0
Emanuele Scorcelletti
Emanuele Scorcelletti

(lerevenu.com) - La valorisation de la filiale de téléphonie mobile est «proche de 20 milliards d'euros», souligne d'abord le dirigeant du groupe diversifié dans les média et les télécoms.

«C'est à la fois beaucoup et finalement peu car le secteur télécoms souffre de la pression réglementaire sur les tarifs, la multiplication désordonnée des opérateurs alors qu'on réclame du secteur des investissements considérables.»

Jean-François Dubos ajoute que Vivendi attend l'avis de l'Autorité de la concurrence sur la mutualisation des réseaux : «Pour SFR, cela pourrait être une direction intéressante.»

Les cours de Vivendi en direct

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant