Veolia vise une forte croissance dans le secteur agroalimentaire

le
0
VEOLIA VEUT DOPER SES VENTES DANS LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE
VEOLIA VEUT DOPER SES VENTES DANS LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE

PARIS (Reuters) - Veolia Environnement a annoncé jeudi son intention de faire croître de plus de 50% ses ventes auprès de l'industrie agroalimentaire, le groupe visant un milliard d'euros de chiffre d'affaires dans ce secteur au cours des prochaines années contre 650 millions en 2012.

Son PDG Antoine Frérot a précisé lors d'une réunion avec la presse que cet objectif pourrait être atteint avant la fin de l'actuel plan stratégique de Veolia, qui vise à augmenter l'exposition du groupe aux pays émergents et aux industriels d'ici à 2018.

Veolia propose aux industriels de l'agroalimentaire des services de traitement des déchets et de l'eau, mais aussi des offres de valorisation énergétique des matières issues de leurs processus de production.

Le groupe, qui compte Coca-Cola, Nestlé, Kraft Foods ou Danone parmi ses clients, estime que 20% des canettes de soda consommées dans le monde contiennent de l'eau produite par des équipements qu'il a installés.

Veolia évalue à 11 milliards d'euros le marché agroalimentaire auquel il peut aujourd'hui accéder, un marché qu'il veut faire croître en multipliant de nouvelles offres de services impliquant ses trois métiers.

"Les (entreprises) agroalimentaires sous-traitent finalement peu dans nos métiers", a estimé Antoine Frérot. "C'est plus intéressant de faire grossir le gâteau pour obtenir la première part que de se battre sur le gâteau ancien."

BARRES CHOCOLATÉES ET BIOGAZ

"Jusqu'à une date récente nous avions des relations classiques avec ces clients, qui nous appelaient lorsqu'ils avaient un problème qu'ils n'arrivaient pas à résoudre eux-mêmes directement. Aujourd'hui, la démarche s'est inversée", a également souligné le PDG de Veolia.

Le groupe mise en particulier sur une pression réglementaire croissante en matière de traitement des déchets du secteur agroalimentaire - 4,5 millions de tonnes chaque année, mais aussi sur la volonté de ses clients de réduire leurs factures énergétiques, l'agroalimentaire représentant selon lui 7% de l'énergie consommée par l'industrie dans le monde.

Il a notamment décroché cette année un contrat auprès du groupe Mars afin de construire et exploiter une unité de traitement des eaux usées dans une usine néerlandaise du confiseur américain.

Cette unité permettra de transformer les eaux issues de la fabrication de barres chocolatées en biogaz, avec pour objectif de réduire de 10% la facture énergétique du site.

Veolia s'est vu confier la construction d'une deuxième installation plus importante pour une usine de Mars en Pologne et espère obtenir d'autres contrats auprès du groupe américain, notamment aux Etats-Unis et en Inde.

Benjamin Mallet, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant