Veolia rebondit quelques jours avant la COP21

le
0
Un agent de Veolia Eau. (© Veolia Eau)
Un agent de Veolia Eau. (© Veolia Eau)

Réorganisé par le PDG, Antoine Frérot, et ses équipes, Veolia est désormais positionné pour tirer profit de marchés structurellement porteurs. Quelques jours avant l’ouverture de la COP21, l’homme fort du groupe a rappelé, dans une interview au JDD, l’implication de sa société sur les questions du changement climatique. Il milite, notamment, pour qu’un prix élevé du carbone soit fixé, autour de 40 euros, afin que le fait «de polluer devienne plus cher que [celui] de dépolluer». Au moins en Europe et pourquoi pas, aux Etats-Unis.

De telles perspectives sont, certes, souhaitables pour la santé de la planète. Elles sont surtout particulièrement intéressantes pour un groupe comme Veolia, au cœur des projets d’économie circulaire, des métiers de la dépollution et du recyclage/valorisation des déchets.

Le dossier Transdev bientôt réglé

Comme prévu, la société est en outre en passe de régler définitivement le dossier Transdev, ex filiale transport, détenue avec la CDC et dont les résultats sont déjà déconsolidés des comptes du groupe.

En effet, le tribunal de commerce de Marseille a retenu un repreneur pour la SNCM, détenue à 66% par Transdev. Suite à cette décision, Veolia devrait pouvoir reprendre les discussions pour sortir définitivement de son activité transport. Morgan Stanley voit cette évolution d’un bon œil. Il rappelle que la société a encore 0,8 milliard d’euros

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant