Veolia milite pour une "redevance" carbone

le
0

Veolia milite pour une "redevance" carbone, plutôt qu'une taxe. Son patron, Antoine Frérot, propose de copier le système déjà en place dans le domaine de l'eau depuis 50 ans déjà : " Quand on pollue, on paie une redevance, qui sert ensuite à aider ceux qui dépolluent".

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant