Veolia : des dirigeants mis à pied

le
1
Selon une enquête du journal Mediapart, des responsables de Veolia auraient utilisé «les moyens financiers, les clients, la réputation du groupe pour leur seul profit personnel». (© Veolia)
Selon une enquête du journal Mediapart, des responsables de Veolia auraient utilisé «les moyens financiers, les clients, la réputation du groupe pour leur seul profit personnel». (© Veolia)

Selon une enquête du journal Mediapart, des responsables de Veolia auraient utilisé «les moyens financiers, les clients, la réputation du groupe pour leur seul profit personnel».

D’après la journaliste, deux dirigeants de la branche Eau France «sont devenus actionnaires d’une société luxembourgeoise, tout de suite après lui avoir confié un énorme contrat». Les deux personnes incriminées sont Jean-Philippe Franchi, salarié du pôle et frère du directeur général de l’eau France, ainsi que Philippe Malterre, directeur général adjoint de cette même branche.

Suite à ces informations et alors qu’un audit interne a été lancé, Veolia a mis à pied à titre conservatoire Jean-Philippe Franchi et Philippe Malterre. Ils sont soupçonnés de conflit d’intérêt. Alain Franchi, DG du pôle eau, n’est pas mis en cause à ce stade.

Une branche déjà affectée par une conjoncture peu propice

Ces deux personnes seraient devenues actionnaires de l’entreprise Olky Payment Service Provider juste après que Veolia Eau France lui a attribué un important contrat. Cette petite société luxembourgeoise s’est en effet vue confier le traitement d’une partie des paiements des factures d’eau des abonnés de Veolia en France.

Selon le géant de l’environnement, le contrat recouvre tous les paiements initialement réalisés via des TIP (titres interbancaires de paiement) à l’exclusion de ceux

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M6650679 il y a une semaine

    les hommes ne sont pas des anges