Vénussia Myrtil, transfuge du NPA et candidate FN

le
0
VIDÉO - Marine Le Pen la présente comme un gage d'évolution du parti dont elle vient de prendre la présidence.

Vénussia Myrtil est un sujet sensible. L'étudiante en psycho de 21 ans a tout du profil altermondialiste : la couleur de peau métissée - mi-Ariégeoise, mi-Guadeloupéenne -, le piercing sur l'arcade sourcilière et tout un tas d'idées libérées sur la sexualité. La jeune femme a milité au Nouveau Parti anticapitaliste d'Olivier Besancenot et, à l'époque du lycée, aux Jeunesses communistes révolutionnaires (JCR). Mais désormais, Vénussia Myrtil est encartée au Front national. Elle est candidate aux cantonales dans les Yvelines, à Aubergenville. Elle tutoie «Marine» (Le Pen) et vouvoie «Le Pen», Jean-Marie.

La militante est assez vite devenue une sorte d'icône dans l'entourage de la nouvelle présidente du FN qui la présente comme un gage d'évolution de son parti. Pendant la campagne, les anti-Marine se sont déchaînés contre le profil atypique de l'ex-militante d'extrême gauche. Mais son parcours fait mouche, comme celui du jeune délégué suspendu de la CGT

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant