Vents violents dans le Sud : des dégâts mais l'alerte est levée

le
0
Vents violents dans le Sud : des dégâts mais l'alerte est levée
Vents violents dans le Sud : des dégâts mais l'alerte est levée

Le Sud était balayé depuis ce dimanche matin par de très fortes rafales de vent qui ont occasionné des dégâts. Mais l'alerte orange a été levée en fin de soirée par Météo France sur cinq départements - l'Ardèche, les Bouches-du-Rhône, la Drôme, le Gard et le Vaucluse.

En début de soirée, le vent soufflait toujours très fort puis se calmait. L'institut de météorologie prévoyait la fin de ce phénomène venteux vers minuit. Les intempéries ont provoqué de nombreuses chutes d'arbres. Quelque 15 000 foyers étaient privés d'électricité en début de soirée. Dans le Vaucluse, un pompier volontaire a été légèrement blessé à la jambe par la chute d'une tôle.

Des rafales à plus de 160 km/h enregistrées dans le Gard. Les rafales les plus fortes, comprises entre 130 et 160 km/h, ont touché cet après-midi l'axe rhodanien. L'avis de tempête est déclaré par MétéoConsult depuis la fin d'après-midi. Près de 12 départements du Sud sont balayés par des vents forts. Dans le Gard, au Mont Aigoual, des rafales de vents de 162 km/h ont été enregistrées avec un ressenti en température de -26 °C ! Toujours selon les mesures de MétéoConsult, des rafales, allant de 112 km/h à 137 km/h, ont soufflé sur les communes d'Avignon (Vaucluse), Pujaut (Gard), Arles (Bouches-du-Rhône) ou encore Orange (Vaucluse). Elles devaient avoisiner les 70 km/h en région lyonnaise et 90 km/h sur le Massif-Central et le Mercantour, prévoyait Météo France. Météo France a enregistré des rafales à 137 km/h à Avignon et 140 km/h à Nîmes. Entre 22 et 23 heures, des rafales de 102 km/h à Nîmes et Montélimar et 107 km/h à Berzème (650 m d'altitude en Ardèche) ont été observées.

De nombreuses chutes d'arbres et routes coupées. Dans le Gard, les pompiers sont intervenus 380 fois  pour des chutes d'arbres sur des voitures, ainsi que de tuiles et de divers objets sur la chaussée, principalement dans le centre de Nîmes. Une ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant