Vents violents : 12 000 foyers toujours privés d'électricité en Corse

le
0
Vents violents : 12 000 foyers toujours privés d'électricité en Corse
Vents violents : 12 000 foyers toujours privés d'électricité en Corse

Ça souffle très fort autour de la Méditerranée. La vigilance orange, qui concerne déjà les deux départements de l'île de Beauté, a été étendue ce jeudi matin aux Pyrénées-Orientales. Selon Météo France, la tramontane «violente par endroit» va encore «forcir en cours de matinée» dans ce troisième département en alerte. Les rafales devraient atteindre entre 110 à 130 km/h, voire 150 km/h au Cap Béar. Même intensité en Corse, où l'on attend des pics entre 120 km/h et 150 km/h dans le Cap et où 12 000 foyers étaient toujours privés d'électricité dans l'après-midi. La neige complique par ailleurs la circulation dans les massifs.

56 personnes bloquées

Selon le prévisionniste, «les vents devraient commencer à faiblir un peu dans le courant de l'après-midi». Il est conseillé de limiter les déplacements, prendre garde aux chutes d'arbres ou d'objets divers, ne pas intervenir sur les toitures et ranger les objets exposés au vent dans les jardins.

Dans la nuit déjà, 56 personnes sont restées coincées au niveau du col du Puymorens (Pyrénées-Orientales) à cause de congères, rapporte France Bleu Roussillon. Il a fallu plus de six heures pour évacuer un bus et vingt voitures.

12 000 foyers privés d'électricité

Selon France 3 Corse, 12 000 foyers étaient toujours privés d'électricité en début d'après-midi, notamment en Haute-Corse : dans les régions du Centre Corse, de la Plaine Orientale, du Cap Corse et en Balagne ; ainsi qu'en Corse du Sud dans la vallée du Taravo et dans les environs de Porto-Vecchio. La tempête qui a soufflé jeudi avec un vent violent et des averses de neige a également perturbé le trafic maritime, ferroviaire et aérien, occasionnant des dégâts limités mais sans faire de victime, toujours selon France 3.

(Capture webcam Collectivité territoriale de Corse. Le village de Vivario ce jeudi matin)

Côté ouest, des éboulements ont été observés sur la RN 197 au ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant