Vents ou crues : alertes levées à l'ouest et au nord de la France

le
0
Vents ou crues : alertes levées à l'ouest et au nord de la France
Vents ou crues : alertes levées à l'ouest et au nord de la France

La vigilance orange «vents violents» a été levée jeudi matin dans le Morbihan et le Finistère, suivie de la vigilance «inondations» dans le Pas-de-Calais, auparavant en alerte à cause du niveau élevé de la Lys.

Aux averses qui ont arrosé le Pas-de-Calais mercredi ont succédé de nouvelles pluies jeudi. Après un pic des niveaux du cours d'eau mercredi midi, les nouvelles intempéries ont provoqué «de nouvelles réactions» jeudi matin, mais pas de quoi prolonger l'alerte orange dans l'après-midi.

En raison des conditions météorologiques, la mairie de Boulogne-sur-Mer a décidé par arrêté municipal de reporter «à une date ultérieure» un match du championnat de foot National prévu vendredi, entre les clubs de l'US Boulogne et du CA Bastia.

Les forts vents soufflant sur le quart nord-est de la France sont liés au passage dans la tempête Hermann en Europe du Nord. Après s'être positionnée au nord de l'Irlande, cette dépression a frappé l'Ecosse dans la nuit de mercredi à jeudi. «Le vent de sud-ouest va maintenant commencer à baisser», expliquait Météo France dans son bulletin de 6 heures, mais «les rafales atteignent encore 90 à 120 km/h près du littoral et 80 à 100 km/h dans les terres».

Selon Meteo Consult, en Bretagne les rafales de sud-sud-ouest ont atteint durant la nuit 136 km/h à Camaret-sur-Mer, mais aussi 127 km/h à Plougonvelin, 121 km/h à Plovan et 114 km/h à Pleyber-Christ. En mer d'Iroise, les vagues ont alors atteint 13 mètres aux Pierres Noires.

Les rafales de vent les plus intenses sont maintenant terminées sur les départements bretons ainsi que la Manche, expliquait l'opérateur dans un communiqué publié vers 9 heures. C'est entre les Pays-de-la-Loire et le nord du pays qu'on retrouve maintenant les plus fortes rafales, alors que la perturbation active concerne les régions allant de la Bretagne au Nord-Pas-de-Calais en passant par la Normandie. Sur les dernières heures, les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant