Ventes en ligne: la croissance ralentit cet été

le
0
Ventes en ligne: la croissance ralentit cet été
Ventes en ligne: la croissance ralentit cet été

Le commerce sur internet a vu sa croissance marquer un peu le pas au troisième trimestre, dans le sillage du recul général de la consommation en France, mais continue de progresser à deux chiffres, selon la fédération du secteur (Fevad).Les ventes en ligne ont progressé de 12% sur la période, après une hausse de 15% lors du deuxième trimestre, selon un communiqué diffusé mardi."Le e-commerce résiste bien à la conjoncture", alors que la consommation des ménages a connu un retournement lors du troisième trimestre, régressant de 2,4% après une embellie de 2,7% lors du premier semestre, a déclaré Marc Lolivier, délégué général de la Fevad, lors d'un point presse.Au total, les ventes en ligne ont atteint 16,9 milliards d'euros entre juillet et fin septembre.Le nombre de transactions a continué de progresser, de 17%, atteignant les 227 millions de commandes.Le montant des paniers moyens reste en revanche mal orienté, et a diminué de 4% sur un an, à 75 euros. "Sur 10 ans, il a ainsi perdu 13% de sa valeur", note la Fevad.Cela reflète l'évolution des comportements d'achat sur internet, notamment la baisse des frais de port et la mise en place de systèmes d'abonnements qui incitent les consommateurs à commander des produits aux valeurs moins importantes qu'auparavant, indique la fédération."Ce phénomène n'est pas inquiétant dans la mesure où il est compensé par la hausse régulière du nombre d'achats par consommateur", souligne M. Lolivier.Ainsi sur le troisième trimestre, chaque cyber-acheteur a effectué en moyenne 7,9 commandes sur internet, contre 7,2 il y a un an.La progression du e-commerce est notamment portée par la croissance du nombre de sites marchands (+9% au 3T). La France compte désormais 195.450 sites de vente en ligne, contre 178.500 il y a un an. La Fevad estime que la barre des 200.000 sites sera franchie avant la fin de l'année.La croissance du secteur est également soutenue par la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant