Ventes de tabac en 2013 : les achats à l'étranger ont bondi de...36%

le
17
Ventes de tabac en 2013 : les achats à l'étranger ont bondi de...36%
Ventes de tabac en 2013 : les achats à l'étranger ont bondi de...36%

Les Français vont de plus en plus acheter leur paquet de cigarettes dans les pays voisins. Selon une vaste étude commandée par l'industrie du tabac au cabinet KPMG sur le «marché illicite des cigarettes dans l'Union européenne en 2013», il apparaît que «la consommation générale de cigarettes continue de diminuer» en France. Mais les auteurs du rapport notent que, dans le même temps, «la baisse des ventes légales» de tabac est compensée en partie par «l'augmentation des achats transfrontaliers».

Dans le détail, on découvre dans ce rapport, qui n'a pas encore été présenté en France, que les ventes de tabac ont chuté l'an dernier de 8% dans le réseau des buralistes. Une baisse régulière depuis plusieurs années - elle avait déjà été de -7,6% en 2012 - qui contraste avec le boum des achats transfrontaliers : +36% en un an ! 

L'origine des cigarettes achetées par les Français

En cause, la nouvelle hausse de 30 centimes du paquet intervenue le 1er juillet 2013 qui a encore creusé l'écart avec les prix pratiqués chez nos voisins notamment belges. Et la nouvelle augmentation de janvier n'a pu qu'encourager le mouvement

La Belgique en tête, devant l'Algérie

Autre motif de cette explosion des achats transfrontaliers : les Français ont largement anticipé le relèvement des quotas de tabac que l'on peut ramener de l'étranger. Depuis l'instauration de ces quotas en 2006, on ne pouvait pas ramener plus de 5 cartouches.

Destinée à lutter contre les achats transfrontaliers, cette mesure a été jugée à Bruxelles comme contraire aux règles européennes. A partir de janvier 2014, il est possible, sans le déclarer aux douanes, de rapatrier jusqu'à 10 cartouches par adulte. Mais les fumeurs se sont précipités de l'autre côté de nos frontières dès l'annonce de la mesure en mars.

Dans son rapport, les experts de KPMG livrent une sorte de palmarès dans lequel la Belgique arrive largement en tête : ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jyb77 le mercredi 25 juin 2014 à 23:01

    Renseignez vous au ministère de la santé. Vous allez tomber de l'armoire.

  • jyb77 le mercredi 25 juin 2014 à 22:56

    Pierry5 ce sont les statistiques que je site. C'est un fait. Soigner des cancers c'est un luxe. Contrairement a ce que tout monde croit.

  • pierry5 le mercredi 25 juin 2014 à 19:11

    jyb77 Fumer n'empêche pas de travailler et le fumeur meure généralement plus vite que les non fumeurs et de plus rapidement, il n'est généralement soigné par très longtemps. Entretemps, il a cotisé toute sa vie pour ne bénéficier d'une retraite que quelques petites années et il a payé un maximum d'accises durant toute sa vie. C'est la meilleure ressource pour l'état et le super bingo.

  • pier1309 le mercredi 25 juin 2014 à 17:59

    NORMAL A QUI LA FAUTE ????? A QUI VA LE PROFIT ? PORTES OUVERTES AU TRAFIC ... Mauvaise gestion de ce dossier dans un cadre européen ... Pourquoi l'alcool n'est-il pas autant taxé que le tabac ? (je dis cela et j'ai arrêté de fumer ... par la méthode de l'hypnose non reconnue par la Haute Autorité de Santé (MDR LOL vraiment nul ces décideurs ... ou plutôt trop corrompus par des intérêts privés ...)

  • M7034327 le mercredi 25 juin 2014 à 17:58

    Donc les français vont en Belgique acheter leurs clopes et en Belgique, on va au Luxembourg faire le plein d'essence, de clopes, d'alcool.

  • frk987 le mercredi 25 juin 2014 à 17:53

    Pas d'accord jyb77, si l'on ne regarde que l'aspect économique, un cancer du poumon coute beaucoup moins cher que des années de retraites supplémentaires.

  • M940878 le mercredi 25 juin 2014 à 17:51

    Normal trop de taxes qui favorisent ce genre d'achat et les trafics en tous genres

  • jyb77 le mercredi 25 juin 2014 à 17:48

    On parle de santée là !Et ça coute beaucoup plus cher a soigner que ce que cela rapporte. Donc c'est tout gagnant si cela fait baisser le nombre de consommateurs.

  • M2833874 le mercredi 25 juin 2014 à 17:43

    C'est bizarre. Les français ne veulent pas contribuer à la politique de santé publique en allant acheter leur clope hors de France? C'est pas trés solidaire et citoyen comme attitude.

  • jyb77 le mercredi 25 juin 2014 à 17:39

    je ne fume plus depuis 2000. A la place des fumeurs, avec le temps , ça me gonflerait menu-menu de devoir courir pour acheter mes clopes. A oui, que du bonheur de ne plus fumer. Je me demande pourquoi j'ai fumé ? C'est nul en fait !