Ventes de livres: Hachette et Amazon enterrent la hache de guerre aux Etats-Unis

le
0
Ventes de livres: Hachette et Amazon enterrent la hache de guerre aux Etats-Unis
Ventes de livres: Hachette et Amazon enterrent la hache de guerre aux Etats-Unis

Après des mois de bras de fer très médiatisé sur les conditions de ventes de ses livres aux Etats-Unis sur Amazon.com, l'éditeur français Hachette a trouvé un terrain d'entente avec le géant américain de la distribution en ligne.Les deux groupes ont annoncé jeudi la signature d'un accord courant "sur plusieurs années" et portant sur les versions imprimées et électroniques des livres édités par Hachette Book Group (HBG), la filiale américaine de Hachette.C'est l'éditeur qui fixera les prix de vente sur Amazon.com, mais il "bénéficiera de conditions plus avantageuses s'il baisse ces prix", précise leur communiqué commun.Un autre contrat signé le mois dernier par Amazon avec l'éditeur concurrent américain Simon & Schuster comprenait une clause similaire. David Naggar, vice-président de Kindle, la division de livres électroniques d'Amazon, s'est particulièrement félicité jeudi de cette "incitation pour Hachette Book Group à proposer des prix plus bas" qui, selon lui, "profitera autant aux lecteurs qu?aux auteurs"."Le point clé est que nous déciderons des prix pour les consommateurs", a assuré pour sa part Arnaud Nourry, le patron de la branche édition de Lagardère, la maison mère de Hachette, en marge de la présentation des résultats de son groupe en France. "On peut s'attendre à un effet à peu près neutre sur nos marges". - Retour à la normale immédiat - "Noël approche, donc des deux côtés, nous avons fait cela pour avoir une meilleure saison" des fêtes, a relevé M. Nourry, prédisant "un gros coup de pouce en novembre et décembre de la reprise des relations normales avec Amazon aux Etats-Unis".Les nouvelles clauses, dont les détails financiers des accords avec les éditeurs n'ont pas été divulgués, entreront en vigueur seulement début 2015.La signature d'un accord permet toutefois d'avoir "immédiatement" un retour à la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant