Vente en ligne : grève inédite chez Amazon

le
12
Vente en ligne : grève inédite chez Amazon
Vente en ligne : grève inédite chez Amazon

A l'image de ce qu'il s'est passé voilà une semaine en Allemagne, et sur les mêmes motifs, le géant américain Amazon touché par une grève sur ses sites français. A l'appel de la CGT, premier syndicat de l'entreprise, les salariés de ce mastodonte du commerce en ligne sont invités à cesser le travail, ce lundi seulement, à partir de 9 heures. Trois jours avant Noël, à une période de l'année où Amazon connaît traditionnellement un pic d'activité, ce mouvement ne devrait pas avoir de conséquences sur la livraison des produits commandés. « Tout fonctionnera normalement, assure l'entreprise. Il n'y aura aucun impact sur l'activité. »

Si les revendications des salariés sont nombreuses, la principale concerne les rémunérations. « Aujourd'hui, le salaire brut de base est de 1 611 ¤, on veut passer à 1 700 ¤ », détaille Alain Jeault, délégué CGT sur le site Sevrey, en Saône-et-Loire. Une exigence salariale que la CGT justifie par la pénibilité du travail. « A Sevrey, l'entrepôt fait 42 000 m², soit sept terrains de football, poursuit le représentant syndical. On a calculé, avec un podomètre, qu'un magasinier d'Amazon pouvait marcher jusqu'à 22 km par jour. » Alain Jeault dénonce aussi les cadences de travail. « C'est toujours aussi infernal. On emballe entre 250 et 450 colis par heure. Le 4 décembre, on a même battu notre record avec 1 million de produits emballés sur toute la France en une seule journée. »

Régulièrement attaquée sur les conditions de travail

Ce mouvement de grève doit toucher l'ensemble des sites hexagonaux, soit quatre entrepôts logistiques : Lauwin-Planque dans le Nord, Saran dans le Loiret, Montélimar dans la Drôme et Sevrey. Il pourrait prendre diverses formes, notamment celui de simples débrayages. « A la veille des fêtes on ne veut pas pénaliser le client, répète le cégétiste. On souhaite seulement que la direction ouvre des négociations sur les salaires, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bali16 le lundi 22 déc 2014 à 14:27

    Je commande sur Amazon UK et et c'est super ...

  • M1945416 le lundi 22 déc 2014 à 11:25

    alors bon froggy , quand vous avez changer après un été , vous n'étiez pas à la rue si vous ne payer pas votre loyer, les parents étaient derrière ?

  • M1945416 le lundi 22 déc 2014 à 11:22

    30 ans de boulot derrière moi, mais parfois on a pas le choix , on accepte des conditions extreme , c'est pourquoi je trouve qu'ils ont du courage ,car se mettre en grève dans ce genre de société c'est prendre des risques .. alors j'aime bien les donneurs de leçons , c'est facile de dire ils on qu'à allez ailleurs , la boucler, bosser les nuits les week-end ext … ça vous dérange pas , mais le jour ou c'est votre tour ou celui de vos gamins ça change la donne

  • froggy83 le lundi 22 déc 2014 à 11:12

    M194, j'ai accepté de travailler un été à ce salaire, la nuit, sans compte 'pénibilité', je n'ai pas souhaité continuer, c'était ma décision; alors je sais de quoi je parle; et vous ?

  • M1945416 le lundi 22 déc 2014 à 11:05

    froggy83, sous prétexte qu'il n'y a pas beaucoup de travail, ils doivent tout accepter et la boucler ? belle mentalité, bien sur vous n'y avez jamais travailler …

  • froggy83 le lundi 22 déc 2014 à 10:31

    il n'y a presque plus de travail en France (surtout pour les jeunes et les seniors), alors je ne comprends pas pourquoi ils râlent sans cesse; si c'est si pénible, eh bien qu'ils aillent voir ailleurs, ça doit sans doute être bien mieux, ailleurs, à l'extérieur du pays je veux dire

  • M1945416 le lundi 22 déc 2014 à 09:40

    66 euros pas mois en plus (net) voilà ce qu'ils demande pour avoir 1275€ mensuel net …c'est exagéré ?

  • M1945416 le lundi 22 déc 2014 à 09:17

    alors papy988 ou M9658282 , allez y pour un mois , bossez avec eux et on verra vos commentaires après… c'est comme nos politiques, ils savent tout sans jamais y avoir travailler, on voit le résultat

  • M1945416 le lundi 22 déc 2014 à 09:15

    on est très fort aussi dans la critique, alors qu'on ne connait pas le domaine et qu'on y a jamais mis les pieds… bien sur le monde est grand , c'est pas une raison de revenir à l'esclavage , même si il y a un nivellement par le bas . ils se défendent? ben personne d'autre le fera a leurs place , et personne d'autre ne connait leurs conditions

  • papy988 le lundi 22 déc 2014 à 09:06

    A t'on la possibilité en France de faire la fine bouche au niveau de l'emplois?En etant embauchés, il y a une periode d'essaie, donc ils s'avaient a quoi s'attendre.On pleure beaucoup en France, si comme moi vous avez beaucoup voyagez par ma profession dans ds pays "durs",la France est très bien lotie!