Vente de Rafale à l'Egypte : Le Drian salue «un contrat de confiance» pour la France

le
30
Vente de Rafale à l'Egypte : Le Drian salue «un contrat de confiance» pour la France
Vente de Rafale à l'Egypte : Le Drian salue «un contrat de confiance» pour la France

Une contrat commercial pour le Rafale, enfin ! La vente expresse de 24 Rafales à l'Égypte, confirmée jeudi soir par l'Élysée, est ce vendredi saluée presque avec soulagement par l'essentiel de la classe politique. La signature est prévue lundi au Caire en présence du ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, et les premières livraisons dès cette année, avec trois appareils prélevés sur les chaînes destinées à l'armée française, le reste étant prévu à partir de 2018.

Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian estime que cette vente porte «la marque d'un contrat de confiance de l'Egypte à l'égard de la France et à l'égard de la haute technologie française, que ce soit pour les avions, dont on parle beaucoup mais aussi pour ses navires.»

VIDEO. Rafale vendus : «C'est la marque d'une confiance de l'Egypte envers la France»

«On peut dire qu'il était temps, oui», admet pour sa part Michel Sapin. «Ce qui est important, c'est qu'une armée puissante, forte, considère que cet avion lui convenait», a-t-il résumé un peu plus tard, ajoutant que ces délais sont « souvent le cas sur ces matériels militaires qui sont performants et chers». «Dans ces affaires, il ne faut jamais fanfaronner à l'avance, il faut être discret et efficace, a expliqué le ministre des Finances sur iTélé. C'est une bonne nouvelle pour Dassault et pour les finances publiques parce que l'État a assuré à Dassault un certain nombre de ventes», a-t-il argué.

Ces 24 Rafale, vendus en trois mois au régime du général Sissi, «seront construits en France», l'Égypte n'ayant pas les moyens de le construire sur son territoire, et si la France garantit les paiements (NDLR : à 50% par le biais de la Coface), c'est «dans le respect total des contribuables français. C'est bien l'Égypte qui va payer, un acompte sera versé puis les versements échelonnés à mesure que les avions seront livrés», a-t-il détaillé. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • gyere le samedi 14 fév 2015 à 11:58

    LA question qui se pose, est : qui va payer la différence entre le prix de vente et le coût de fabrication de ces avions, le bateau, c'est cadeau de la maison!!

  • saggy le samedi 14 fév 2015 à 10:42

    les GPS militaires sont US alors il pourront toujours voler à vue, si les US ne veulent pas !!

  • saggy le samedi 14 fév 2015 à 10:27

    Les ateliers nationaux étaient une organisation destinée à fournir du travail aux chômeurs parisiens après la révolution de février 1848. L'État intervenait directement en fournissant, en organisant et en payant le travail. Cette « expérience » sociale a duré à peine trois mois (mars-juin 1848).

  • M156470 le samedi 14 fév 2015 à 10:19

    Comme le disait un grand comique : "Je vends à perte mais me rattrape sur la quantité" !.... Lui, il vendait des lacets, çà portait moins à conséquences !

  • M4958114 le samedi 14 fév 2015 à 09:55

    M210608 tu as bien raison lorsque ont dit le chômage monte ils n’eus sont pas comptant ont crée de l’emploi ils n'eus le sont pas non plus a l'opposition rien dans le citron !!

  • saggy le samedi 14 fév 2015 à 09:40

    c'est qui le bouffion qui paiera les 24 rafales .... c'est M210608 !!

  • saggy le samedi 14 fév 2015 à 09:38

    Hollande et sa clique bradent le rafale !

  • M210608 le samedi 14 fév 2015 à 04:00

    Mais arrêtez donc de vous plaindre et de tout critiquer sur tout... Comment voulez-vous que le pays avance avec autant de pessimisme. Bande de tas de Bouf.fons.....

  • nayara10 le vendredi 13 fév 2015 à 19:43

    C'est comme si le maire du village me proposait un manoir et que lorsque je signe la banque me dit .que c'est un prêt à taux zéro offert par la banque et remboursable dans dix ans .Et pour l'entretien pas de soucis c'est pris en charge .Alors la maison est donc gratuite si je ne me trompe pas...

  • d.e.s.t. le vendredi 13 fév 2015 à 19:30

    Arrêtons un peu ces "cocorico" intempestifs! MM. les socialistes vous êtes grotesques, car quand les Français connaîtront les conditions du contrat, ils seront effarés! 10 ans sans intérêts pour payer et SAV en partie offert!