Vente de 24 Rafale à l'Inde : «Les discussions se poursuivent»

le
4
Vente de 24 Rafale à l'Inde : «Les discussions se poursuivent»
Vente de 24 Rafale à l'Inde : «Les discussions se poursuivent»

Nouveau succès pour l'avion Rafale de Dassault ? Deux semaines après la signature d'un contrat pour la vente de 24 avions à l'Egypte, c'est l'Inde qui se porterait acquéreur du même nombre d'avions, annonce ce mercredi le quotidien «Times of India».

Plus grand journal en langue anglaise d'Inde, le «Times of India» cite des sources au sein du ministère indien de la Défense. Le «Times of India» rappelle que New Delhi a besoin de 126 avions de combat. En signant un contrat pour seulement 24 appareils, le journal estime que cela permettrait à l'armée indienne de tâter le terrain sur la conformité de l'avion français avec ses besoins.

Le porte-avions Charles de Gaulle fait la promotion du Rafale

A Paris, le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, cité par le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, a déclaré que «les discussions se poursuivent».

Le «Times of India» rappelle que la France coopère militairement avec l'Inde depuis 60 ans. Dasssault a ainsi vendu à l'Inde des avions comme le Mystère IV, le Jaguar ou le Mirage 2000. Le Rafale est notamment en compétition avec le MiG-35 russe et le F-18 américain. En 2012, la France et l'Inde avaient signé un pré-accord pour la vente de 126 Rafale.

Jean-Yves Le Drian a rencontré mardi son homologue indien, Manohar Parrikar, pour relancer les  négociations sur cet énorme contrat. 18 appareils seraient fabriqués en France et 108 en Inde. Mais le ministre indien attend les conclusions d'un rapport sur le coût de l'appareil sur la durée.

Par ailleurs, le porte-avions Charles de Gaulle, positionné dans le Golfe persique et utilisé dans l'opération contre Daech, mais qui, surtout, transporte des Rafale, mouillera en Inde dans huit semaines. De plus, le rôle du navire dans la promotion du Rafale pourrait ne pas s'arrêter là. Le blog «Secret Défense», du journaliste de «l'Opinion» Jean-Dominique Merchet, spécialisé dans les questions de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ppsoft le mercredi 25 fév 2015 à 12:34

    Article rédigé au conditionnel. Il n'y a donc pas d'information. Juste du buzz journalistique sans intérêt, si ce n'est celui d'alimenter les discussions de Madame Michu au Café du Commerce.

  • perkele le mercredi 25 fév 2015 à 12:29

    peu credible le cop des 24 avions

  • perkele le mercredi 25 fév 2015 à 12:29

    genre au bout de 24 appareils, ils pourraient changer d'avis... ah non finalement on va continuer avec des f-35 ou des avions russes, et se retaper une séance de négo de plusieurs années et payer en plus pour des techniciens et des formations differentes de celles du rafale...

  • b.giral le mercredi 25 fév 2015 à 10:45

    il est certain qu'entre Morin et Le Drian, y' a pas photo..........!