Vent de pessimisme sur les marchés

le
0

(AOF) - Les marchés européens ont clôturé en nette baisse, pénalisés par la force de l'euro et une mauvaise nouvelle en provenance de Chine. Après avoir gagné 0,31% lors de la séance précédente, l'indice CAC 40 a clôturé en baisse de 1,59% à 4 371,98 points. L'EuroStoxx a, lui, perdu 1,93% à 2 974,2 points. Même tendance à Wall Street avec un indice Dow Jones en baisse de 1,12% à 17 693,89 points.

Les investisseurs ont mal réagi à l'annonce d'une nouvelle contraction de l'activité manufacturière en Chine, signe des difficultés de Pékin à relancer la croissance de l'un des piliers de l'économie mondiale. L'activité manufacturière s'est contractée pour le quatorzième mois consécutif en avril, selon l'indice Caixin-Markit des directeurs d'achat (PMI), passé de 49,7 à 49,4 points.

Les marchés s'inquiètent également de l'impact de l'envolée de l'euro sur la timide reprise européenne. A la clôture, la monnaie unique évolue proche de son plus haut niveau depuis sept mois (1,1617 dollar).

Enfin, la poursuite du repli du pétrole (-2,72% à 43,63 dollars le baril de WTI vers 17h après -2,48% hier) témoigne du caractère spéculatif du rebond de plus de 20% enregistré le mois dernier par les prix du brut.

A la Bourse de Paris, les valeurs liées aux matières premières ont logiquement été malmenées : Technip a cédé 4,54% tandis que Total a abandonné 2,74%.

Les valeurs bancaires ont été, elles, emportées par la chute de Commerzbank (-9,46%) et UBS (-7,29%) après des résultats trimestriels décevants. Société Générale a reculé de 3,78% et Crédit Agricole de -4,33%. BNP Paribas a mieux résisté (-1,01%) grâce à un début d'année plus solide que prévu.

(C.G)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant