Vent de fermeté à l'Éducation nationale

le
0
Le nouveau panel de sanctions au collège et au lycée et les mesures attendues sur la fraude aux examens marquent un tournant. INTERVIEW - Chatel: «Remettre la règle au cœur de la vie scolaire»

L'année 2011 pourrait bien marquer un tournant dans la politique de fermeté de l'Éducation nationale. Tout d'abord, sur la sécurisation des examens. Les différents couacs qui se sont succédé ces dernières semaines ont amené une prise de conscience d'un nécessaire durcissement des règles adaptées aux nouvelles technologies. La ministre de l'Enseignement supérieur, Valérie Pécresse, a ainsi évoqué la piste d'une interdiction pure et simple des téléphones portables lors des examens. Un groupe de travail a été constitué sur le sujet, qui devra étudier les difficultés juridiques d'une telle mesure. Du côté de l'Éducation nationale, Luc Chatel devrait annoncer des mesures fin juillet sur la sécurisation du processus du bac.

Hasard du calendrier, un décret paru dimanche au Journal officiel vient de préciser et modifier l'arsenal disciplinaire à la disposition des directeurs d'établissements pour les élèves perturbateurs. Au cœur du dispositif, une systématis

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant