Vent de déprime sur les loyers

le
0
Vent de déprime sur les loyers
Vent de déprime sur les loyers

(lerevenu.com) - «Le marché locatif privé s'enfonce dans la récession, affecté par le ralentissement économique», constate Michel Mouillart, professeur d'Économie à l'Université Paris Ouest, dans sa dernière note de conjoncture pour l'Observatoire Clameur. D'ailleurs, dans 40% des villes de plus de 146.000 habitants, les loyers de marché baissent depuis le début de l'année. Et dans 40% encore, ils progressent moins vite que l'inflation.

Les loyers de marché font désormais marche arrière à Paris et dans nombre de métropoles régionales, comme à Amiens, Besançon, Bordeaux, Caen, Clermont-Ferrand, Lille, Le Mans, Montpellier, Nancy, Nice, Rennes ou Rouen. En outre, dans des villes comme Belfort, Grenoble, Limoges, Marseille, Nantes, Saint-Etienne, Strasbourg ou Toulouse, la hausse des loyers reste inférieure à l'inflation.

La faible progression des loyers constatée sur les huit premiers mois de l'année est assez inhabituelle, à cette période de l'année, précise l'Observatoire Clameur. Elle tient pour l'essentiel à la baisse des loyers observée pour les petites surfaces (?0,5% pour les studios et pour les deux pièces), alors que, dans le même temps, les loyers des trois pièces et plus progressent moins rapidement que par le passé.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant