Venise : une corruption sans vergogne !

le
2
Les digues du projet Moïse (Mose en italien, acronyme de module expérimental électromécanique). Un scandale d'une ampleur inédite met en cause le maire de la ville et quantité de politiciens et de fonctionnaires.
Les digues du projet Moïse (Mose en italien, acronyme de module expérimental électromécanique). Un scandale d'une ampleur inédite met en cause le maire de la ville et quantité de politiciens et de fonctionnaires.

Facturations fictives, rétrocommissions, flux financiers suspects entre l'Italie, San-Marin et le Canada : les acteurs du scandale de corruption qui s'est abattu sur Venise avaient mis sur pied une architecture financière sophistiquée pour gérer leur comptabilité occulte. Mais au-delà des circuits internationaux de la grande finance, l'enquête révèle une corruption triviale au jour le jour, un sentiment d'impunité, une cupidité mesquine et ridicule qui a fait sauter toutes les inhibitions des politiciens et des fonctionnaires.

Pour tenir la comptabilité des pots-de-vin qu'il distribuait, le consortium Venezia Nuova ne pouvait pas utiliser l'informatique. Les sommes étaient donc scrupuleusement notées à la main sur du papier... comestible ! Mais lorsque les agents de la brigade financière ont perquisitionné les bureaux de Venezia Nuova, les comptables n'ont pas eu assez d'appétit pour avaler toutes les preuves. Une perquisition décidément très agitée. En voyant arriver les agents du fisc, un employé a planqué la caisse noire - 500 000 euros cash tout de même - derrière un meuble de bureau. Le subterfuge aurait fonctionné si l'employé ne s'était pas vanté de son exploit au téléphone !

Enveloppes

Maire de Venise, Giorgio Orsoni avait la réputation d'être un grand bourgeois cultivé et fortuné au-dessus de tout soupçon de corruption. Las ! La politique coûte cher, et c'est à contrecoeur qu'il accepta 110 000 euros sous la table...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • LeRaleur le vendredi 6 juin 2014 à 18:50

    M*a*f*i*a* quand tu nous tiens.

  • LeRaleur le vendredi 6 juin 2014 à 18:50

    Surtout avec tout le fric amené par Moïse.