Venezuela-Une retraitée tuée dans une bousculade, dit l'opposition

le
0

CARACAS, 29 août (Reuters) - Une retraitée âgée de 80 ans a trouvé la mort lors d'une bousculade devant un commerce de produits subventionnés par l'Etat situé dans l'ouest du Venezuela, ont rapporté vendredi l'opposition et certains médias. Les mouvements de foule comme celui qui a eu lieu à Sabaneta, ville de naissance de l'ancien président Hugo Chavez, ne sont pas rares devant les magasins de ce pays d'Amérique du Sud frappé par des pénuries chroniques. D'après un bilan livré par la Table de l'unité démocratique (MUD), une coalition de partis d'opposition, la bousculade a provoqué la mort de Maria Aguirre et blessé 75 autres personnes, dont cinq membres des forces de sécurité. L'opposition explique la panique par la tentative des forces de la Garde nationale de maîtriser la foule de 5.000 personnes au moyen de gaz lacrymogènes. "En raison de la pénurie alimentaire (...), le désespoir est très grand", a déclaré Andres Camejo, figure locale de l'opposition. La coalition MUD a publié sur son site internet la photographie d'une femme âgée étendue sur le sol. Les autorités n'ont pas confirmé l'incident. Fin juillet, des pillages dans des supermarchés de la ville de Ciudad Guayana, dans le sud du pays, s'étaient soldés par la mort d'une personne et l'arrestation de plusieurs dizaines d'autres. Le président vénézuélien, Nicolas Maduro, accuse les opposants d'attiser les troubles, d'exagérer la gravité des incidents et de saboter l'économie dans le but de renverser le gouvernement. Les détracteurs du successeur d'Hugo Chavez voient à l'inverse dans ces accrochages le symptôme d'une économie en panne et de l'échec du gouvernement à trouver une solution aux difficultés actuelles. (Andrew Cawthorne et Deisy Buitrago; Simon Carraud pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant