Venezuela-Quatre corps retrouvés après le meurtre de 21 mineurs

le
0
    CARACAS, 14 mars (Reuters) - Les restes de quatre personnes, 
appartenant vraisemblablement à un groupe de 21 mineurs disparus 
il y a dix jours après un massacre près d'une mine d'or dans la 
jungle vénézuélienne, ont été exhumés, a annoncé lundi la 
procureure générale. 
    Luisa Ortega a expliqué à la télévision qu'il restait à 
déterminer le mobile du "massacre". Il s'agit de la première 
responsable à utiliser ce mot. 
    Les meurtres ont eu lieu près de Tumerero, dans l'Etat de 
Bolivar. Selon des témoins cités par la presse vénézuélienne, 
les mineurs ont été abattus par une bande, qui en a ensuite 
démembré certains avec une tronçonneuse, dans le cadre d'une 
bataille pour le contrôle d'une mine non autorisée. 
    L'affaire a secoué le Venezuela, pays dont le taux de 
criminalité est pourtant l'un des plus élevés au monde. Le 
gouvernement accuse les paramilitaires étrangers. L'opposition 
montre du doigt les forces de l'ordre, taxées de négligence. 
    Les luttes entre gangs sont régulières dans cette vaste zone 
reculée située près des frontières du Brésil et du Guyana et 
parsemée de mines illégales. 
    Trois personnes font l'objet d'un mandat d'arrêt, parmi 
lesquelles figurent un Equatorien, a précisé Luisa Ortega. 
    Une femme a été arrêtée et doit comparaître mardi devant la 
justice à Puerto Ordaz, dans l'Etat de Bolivar. 
 
 (Deisy Buitrago et Andrew Cawthorne; Danielle Rouquié pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant