Venezuela-Nouveau déploiement de force à la frontière colombienne

le
0

CARACAS, 8 septembre (Reuters) - Le Venezuela a fermé une nouvelle portion de sa frontière avec la Colombie et ordonné le déploiement de 3.000 hommes supplémentaires dans le cadre d'une vaste opération contre la contrebande qui a fait plusieurs milliers de déplacés. L'initiative a en outre attisé les tensions entre l'administration du socialiste Nicolas Maduro, au pouvoir à Caracas, et celle de son homologue colombien Juan Manuel Santos, issu des rangs conservateurs. Selon ses détracteurs, le président vénézuélien joue la carte nationaliste à l'approche des élections législatives de décembre qui s'annoncent délicates pour son parti. Les 3.000 hommes supplémentaires viendront s'ajouter aux 2.000 déjà présents sur les 2.219 km de la frontière. Après celle, le mois dernier, des principaux points de passage de l'Etat de Tachira, le chef de l'Etat a en outre ordonné lundi la fermeture d'un poste de douane dans l'Etat de Zulia, dans le nord, et a décrété "l'état d'exception" dans trois localités frontalières. Selon les Nations unies, 1.400 Colombiens installés côté vénézuélien ont été expulsés et 15.000 autres ont pris la fuite. (Diego Ore, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant