Venezuela : le Parlement examine « l'état d'urgence économique » sur fond de tensions grandissantes

le
0
Le pays a fait un pas de plus vers l'autoritarisme après la proclamation de « l'état d'exception » par Nicolas Maduro, lundi 16 mai.
Le pays a fait un pas de plus vers l'autoritarisme après la proclamation de « l'état d'exception » par Nicolas Maduro, lundi 16 mai.

Un décret publié lundi étend les prérogatives du gouvernement en matière de sécurité et de distribution alimentaire. L’armée sera désormais chargée de « la distribution et la commercialisation des aliments et produits de première nécessité ».

Le Parlement du Venezuela doit débattre mardi 17 mai de la décision du gouvernement d’accroître ses pouvoirs en matière sécuritaire, alors que le ton devrait encore monter entre le président Maduro et l’opposition qui appelle à descendre dans la rue mercredi.

Lundi soir, le pays a fait un pas de plus vers l’autoritarisme après la publication du décret prolongeant « l’état d’exception et d’urgence économique » mis en place depuis la mi-janvier par Nicolas Maduro. Ce décret étend durant 60 jours les prérogatives du gouvernement en matière de sécurité et de distribution alimentaire : l’armée et la police ont désormais pour ordre de « garantir la distribution et la commercialisation des aliments et produits de première nécessité ».

Des comités locaux de citoyens, récemment créés, se voient quant à eux dotés de pouvoirs de « surveillance » et de « maintien de l’ordre » pour « garantir la sécurité et la souveraineté du pays ».

Certains experts soulignent les restrictions en matière de libertés individuelles et pointent le risque d’affrontements civils. « Des civils qui exercent un contrôle social, cela promeut la violence politique car ces groupes sont désormais autorisés à réprimer le mécontentement social qui est en hausse », juge Marino Alvarado, militant des droits de l’homme.

Coupures d’électricité, pillages et lynchages Côté distribution et gestion énergétique, le dirigeant vénézuélien s’est attribué la faculté de réguler la journée de travail dans le secteur privé, e...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant