Venezuela : la campagne s'envenime

le
0
Dans cette campagne éclair pour la présidentielle, les échanges par meetings interposés entre Henrique Capriles et Nicolas Maduro sont de plus en plus durs.

Ce mardi marque le début officiel de la campagne pour l'élection présidentielle qui se déroulera le 14 avril. Mais les hostilités entre le président par intérim choisi par Hugo Chavez, Nicolas Maduro, et le candidat de l'opposition, Henrique Capriles, sont déjà largement lancées et la violence des échanges étonne, dans un pays pourtant habitué aux discours musclés.

«Je porte l'accusation devant le monde: des héritiers de Hitler dirigent au Venezuela une campagne contre le peuple cubain, identique à la campagne dirigée contre les juifs et qui a justifié l'holocauste contre le noble peuple juif», a assené Nicolas Maduro ce week-end depuis l'État de Barinas, dont était originaire Hugo Chavez. Henrique Capriles, d'origine juive polonaise, a dénoncé ces «déclarations atroces».

Cette «campagne cont...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant