Venezuela : l'opposition n'a plus de télévision

le
0
Globovision était le relais des antichavistes sur les ondes. Elle appartiendra bientôt à un financier proche du régime.

Au lendemain de l'élection présidentielle du 14 avril, la dernière chaîne de télévision vénézuélienne qui soutient ouvertement l'opposition va changer de main. Le propriétaire, Guillermo Zuloaga, a expliqué dans une lettre lue par son fils Carlos à ses 500 employés: «Nous ne sommes pas viables économiquement parce que nos revenus ne couvrent pas nos besoins, nous ne sommes pas viables politiquement parce que nous nous opposons à un gouvernement tout-puissant qui veut nous voir mourir, nous ne sommes pas viables juridiquement parce que notre concession va se terminer et les autorités ne montrent aucune volonté de la renouveler.»

Nicolas Maduro, président par intérim et candidat chaviste à la succession d'Hugo Chavez, ne cesse d'accuser les «médias au service du grand capital» de donner une image tronquée de son pays, comme si rien n'ava...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant