Venezuela-L'opposition manifeste pour la révocation de Maduro

le
0
    CARACAS/PUNTO FIJO, Venezuela, 11 mai (Reuters) - Des heurts 
ont éclaté mercredi au Venezuela entre la Garde nationale et des 
militants d'opposition réclamant la tenue d'un référendum de 
révocation du président socialiste Nicolas Maduro, dont la 
popularité a chuté en raison de la crise économique. 
    Munis de drapeaux et de sifflets, plusieurs centaines de 
protestataires ont marché dans les rues de la capitale, Caracas, 
et de plusieurs villes de province, mais ils ont été rapidement 
bloqués par les forces de l'ordre.  
    Des échauffourées se sont produites sur un boulevard de la 
capitale, où les opposants ont scandé "Liberté" en brandissant 
des exemplaires de la Constitution.  
    La Table de l'Unité démocratique, coalition d'opposition, a 
déposé le 2 mai une pétition de 1,85 million de signatures 
auprès des autorités mais elle accuse la commission électorale 
d'être aux ordres du pouvoir en place et de retarder sciemment 
la validation du document.  
    Si ces signatures sont validées, l'opposition devra lancer 
une nouvelle pétition réunissant 4 millions de signatures pour 
déclencher la tenue d'un référendum.      
    De nouvelles élections auraient lieu au Venezuela si 
l'opposition parvenait à obtenir cette année la révocation par 
référendum de Nicolas Maduro, dont le mandat expire en 2019.  
    Si la consultation avait lieu en 2017, la présidence 
incomberait en revanche à l'actuel vice-président, le socialiste 
Aristobulo Isturiz. 
    Selon un récent sondage, 70% des Vénézuéliens souhaiteraient 
le départ dès cette année du président Maduro, qui a 53 ans.   
 
 (Andrew Cawthorne, Mircely Guanipa; Jean-Stéphane Brosse pour 
le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant