Veneto Banca cherchera un allié après son augmentation de capital

le
0
 (Actualisé avec nouvelles déclarations de l'administrateur 
délégué) 
    MILAN, 8 juin (Reuters) - Veneto Banca cherchera à fusionner 
une fois menée à bien l'augmentation de capital d'un milliard 
d'euros lancée pour éloigner le risque d'un démantèlement, a 
déclaré mercredi son administrateur délégué.  
    La banque italienne a lancé un appel au marché pour combler 
le manque de fonds propres identifié par la Banque centrale 
européenne (BCE) et parer aux effets des retraits de dépôts qui 
ont fait chuter l'un de ses ratios de liquidités sous le seuil 
plancher requis. 
    "Une fusion est (...) inévitable", a reconnu son 
administrateur délégué, Cristiano Carrus, en présentant 
l'opération. "Une fois que nous aurons un milliard d'euros en 
poche, d'où qu'il vienne, nous pourrons étudier (la possibilité 
d'un rapprochement) avec l'estomac un peu plus plein, ou un peu 
moins vide." 
    L'augmentation de capital n'a pour l'instant suscité qu'une 
faible demande auprès des investisseurs institutionnels, ce qui 
a conduit le nouveau fonds italien de soutien au secteur 
bancaire Atlante à s'engager à souscrire la totalité des titres 
qui n'auront pas trouvé preneur, à condition de s'assurer la 
majorité du capital.  
    Atlante a déjà pris le contrôle le mois dernier de la banque 
régionale Popolare di Vicenza après l'échec d'une augmentation 
de capital de 1,5 milliard d'euros. Il prévoit de restructurer 
l'établissement et de le revendre dans les deux ans.  
     
    2.457 PLAINTES D'ACTIONNAIRES 
    La presse italienne spécule actuellement sur la possibilité 
d'un rapprochement entre Popolare di Vicenza et Veneto Banca si, 
comme elle l'anticipe déjà, Atlante est majora ire au tour de 
table de cette dernière à l'issue de l'augmentation de capital.  
    Les deux banques ont subi de lourdes pertes ces dernières 
années, en partie à cause des mesures d'assainissement de leur 
bilan auxquelles la BCE les a obligées et leurs actionnaires, 
des investisseurs individuels pour la plupart, ont vu la valeur 
de leurs titres s'effondrer.  
    Dans le prospectus de l'augmentation de capital, Veneto 
Banca précise qu'elle avait reçu fin mars 2.457 plaintes 
d'actionnaires lui réclamant un total de 175 millions d'euros; 
elle ajoute avoir constitué des provisions de 65 millions pour 
couvrir les risques et charges potentielles liés à ces litiges. 
    Cristiano Carrus s'est refusé à donner des précisions sur 
les retraits de dépôts évoqués dans le prospectus et il a assuré 
que la banque avait pris les mesures nécessaires pour contrer 
d'éventuels problèmes de liquidités. 
    Il a expliqué que le ratio de couverture de la banque - la 
part des actifs susceptibles d'être rapidement liquidés pour 
couvrir d'éventuelles sorties - n'était inférieur que "de 
quelques points" au plancher de 70% et qu'il repasserait 
au-dessus de ce seuil une fois bouclée l'augmentation de 
capital. 
    Cette dernière, précise le prospectus, n'assurera à la 
banque qu'une marge limitée par rapport aux obligations imposées 
par la BCE, ce qui signifie qu'un nouvel appel au marché à 
l'avenir ne peut être exclu.  
     
 
 (Valentina Za, Juliette Rouillon pour le service français, 
édité par Véronique Tison) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant