Vendredi sonnent les trois coups du Festival interceltique de Lorient

le
0
Le Festival interceltique de Lorient avait attiré plus de 650.000 visiteurs l'an dernier. AFP PHOTO / JEAN-SEBASTIEN EVRARD
Le Festival interceltique de Lorient avait attiré plus de 650.000 visiteurs l'an dernier. AFP PHOTO / JEAN-SEBASTIEN EVRARD

(AFP) - Grande parade, multiples concerts, festou noz, soirées cornemuses ou harpes celtiques: Lorient s'apprête à accueillir, à partir de vendredi et pendant dix jours, la 43e édition du Festival interceltique de Lorient, avec la province espagnole des Asturies en invitée d'honneur.

"Dans les Asturies, on ne parle pas une langue celtique, mais il y a une culture celtique très forte et très identitaire", a assuré Lisardo Lombardia, le directeur général du festival, avant que ne résonnent les trois coups de cette manifestation, l'une des plus populaires de France avec quelque 650.000 spectateurs l'an dernier.

"Les Asturies possèdent une tradition musicale vivante, de grandes richesses vocales et instrumentales. La gaïta, cornemuse du pays, est considérée comme un véritable instrument +national+", souligne Lisardio Lombardia, lui-même Asturien d'origine, dans le dossier de présentation de cette édition.

Ce sont les groupes Aire -qui réunit trois des voix féminines les plus connues des Asturies sur fond de piano et d'accordéon-, Herbamora et Tuenda -un trio de musique traditionnelle asturienne- qui assureront la soirée d'ouverture, samedi, au Grand théâtre de Lorient.

Leur succèderont sur les différentes scènes du port morbihannais, tout au long du festival, Llariegu, Llan de Cubel, un des groupes phare de la musique folk asturienne, Hector Braga et ses chants ancestraux, et Hevia, notamment.

Consacré aux cultures celtiques d'aujourd'hui, le festival proposera comme chaque année des festou noz, nuits interceltiques, soirées folk, cornemuses ou harpes celtiques, concours de bagadoù, mais aussi la traditionnelle Grande Parade des nations celtes, dimanche.

Quelque 3.500 artistes en costumes traditionnels, danseurs, musiciens, bagadoù, cercles, pipe bands, groupes de danzas et bandas de gaïta, venus de tous les pays celtes, défileront dans les rues de Lorient. Au départ de la Grande Parade, une minute de silence sera respectée en hommage aux victimes de l'accident de train qui a fait 79 morts le 24 juillet à Saint-Jacques de Compostelle, en Galice, province espagnole voisine des Asturies.

I Muvrini (le 3 août), Nolwenn Leroy (le 4 août), le folk-surf d'Imelda May ((le 9 août), la chanteuse irlandaise Sinead O'Connor (le 10 août) sont d'autres temps forts de ce festival.

hg/mcl/er

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant