Vendredi orange sur les routes : quatre conseils à respecter

le , mis à jour à 08:24
0
Vendredi orange sur les routes : quatre conseils à respecter
Vendredi orange sur les routes : quatre conseils à respecter

Plus froide, plus sombre, plus glissante... A Noël, la route des vacances est pavée de dangers à cause d'une météo souvent capricieuse. Alors que les journées d'aujourd'hui et de demain sont classées orange (et même rouge en Ile-de-France aujourd'hui et en Auvergne - Rhône-Alpes demain), la Sécurité routière a recensé les risques potentiels liés à la conduite hivernale et des conseils pour que réveillon ne rime pas avec collision.

 

>Lire aussi : la circulation en direct 

 

1) La nuit, ta vitesse, tu réduiras

Quand le soleil tirera ce soir sa révérence, à 16 h 58, vous remarquerez peut-être que les couleurs deviendront plus fades. Bienvenue dans l'heure bleue, cette période entre chien et loup, où notre champ visuel se réduit. « La baisse de luminosité demande davantage d'efforts de concentration, explique la Prévention routière qui conseille de lever le pied. En roulant moins vite, le conducteur peut davantage anticiper la présence d'obstacles sur la route. » D'autant qu'un véhicule qui arrive en face semble toujours plus loin qu'il ne l'est en réalité. Si la chaussée est humide, désactivez le régulateur de vitesse.

 

2) L'alcool et le tabac, tu éviteras

« Pour les fumeurs, on observe une diminution supplémentaire de l'acuité visuelle de 20 à 30 % liée à la nicotine », poursuit la Prévention routière. Pour prévenir la somnolence, il est conseillé d'éviter les repas copieux avant le départ, de ne pas surchauffer l'habitacle et d'aérer régulièrement. Et mieux vaut éviter de conduire entre 2 heures et 5 heures du matin. A partir d'aujourd'hui et jusqu'au 31 décembre, la Sécurité routière lance sur les réseaux sociaux la campagne #osezdirenon. Plusieurs personnalités témoigneront dans de courtes vidéos sur l'absolue nécessité de « dire non à un conducteur alcoolisé » qui insiste pour vous raccompagner.

 

3) Les bons phares, tu allumeras

Les feux de croisement ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant