Vendredi 13, le nouveau rite païen des Français

le
0
Source d'ambivalence dans la société moderne, le vendredi 13 profite aux entreprises de jeux d'argent qui doublent, ce jour là, le nombre de leurs joueurs.

Jour de chance ou jour maudit? Le deuxième vendredi 13 de 2012, une année qui en compte exceptionnellement trois, n'échappe pas à la règle: la superstition va pousser de nombreux Français à tenter leur chance aux jeux d'argent. Ce phénomène est ancré dans la société depuis 1933, date du premier tirage de la Loterie nationale française. Cette même année a vu naître la première loterie organisée spécialement à l'occasion d'un vendredi 13.

Le nombre treize et le vendredi sont communs à différentes civilisations et souvent d'origine divine. Ainsi, dans la Bible, l'épisode biblique de la Cène, dernier repas du Christ, qui sera amené à la crucifixion un vendredi, après la trahison du treizième apôtre Judas. Deux mille ans après, l'Eglise chrétienne continue de lutter pour que les croyances ne se muent pas en superstitions.

Selon Elisabeth Belmas, professeur d'histoire moderne à l'université de Paris XIII et auteur de «Jouer autrefois», la déchristianisation

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant