Vendez vos logements les moins rentables

le
6

(lerevenu.com) - Aujourd'hui à Paris, les propriétaires de grandes surfaces sont décidés à vendre lors­que les locataires s'en vont », constate Thibault de Saint Vin­cent, président de Barnes Inter­national. Un choix impensable il y a quelques mois encore. érosion régulière des prix de vente, contraintes fiscales et de gestion locative accrues... Le moral des propriétaires bailleurs est au plus bas. On les comprend. 

Faites vos calculs et vous vérifierez que votre placement n'est plus aussi rentable qu'il y a quelques années. En 2015, il est peut-être temps de vendre les biens qui vous coûtent plus qu'ils ne vous rapportent avant que les prix ne baissent encore et que les taux des crédits remontent et freinent les intentions d'achat.


=> Revoir les loyers à la hausse est impossible


Il faut se rendre à l'évidence, les prix de vente diminuent maintenant depuis dix-huit mois. Même les marchés jusque-là épargnés doivent s'adapter à la nouvelle donne. Cette tendance est encore plus marquée lorsqu'il s'agit de biens qui sortent des canons de l'immobilier : un rez-de-chaussée, un appartement à restaurer ou une grande maison familiale.
«Pour les propriétaires bailleurs qui ont acheté il y a quatre ans, mieux vaut vendre maintenant que dans un an, soutient Pascal Boulenger, directeur de Meilleurs AgentsPatrimoine. Ceux qui ont

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • gnapi le mardi 6 jan 2015 à 11:12

    Et le tout ... in-dé-lo-ca-li-sa-ble. En plus on ne peut s'en séparer comme cela et tout est contrôlé, enregistré ... Bref un super outil de contrôle de la recette fiscale. Ainsi qu'une source de recette fiscale intarissable ... et source d'inspiration (travaux obligatoires, taxe de balayage, etc).

  • gnapi le mardi 6 jan 2015 à 11:10

    L'immobilier c'est top. D'abord il y a les frais de transactions. AI + tva sur la comm' de l'AI et les frais dits de notaires ou les collectivités territoriales se gavent. Ensuite il y les impôts locaux et les charges (avec tva à 20%) ou les travaux obligatoires (tva à 20 ou 10% ...). Bref que de la bonne recette fiscale.

  • gnapi le mardi 6 jan 2015 à 11:09

    Super conseil : vendez les moins rentables. A qui ? A ceux qui vont acheter les moins rentables ? ils feront surement une affaire ... mais comme un autre article indique que l'achat à contre-courant est une bonne stratégie ...

  • heimdal le lundi 5 jan 2015 à 06:58

    Le prix des logements baisse mais les impôts ,les taxes locales ,les frais de syndic et les défections des locataires continuent de s'envoler ,sans parler du coût exhorbitant des huissiers ,des tribunaux laxistes envers les propriétaires et des remises en état à 60 euros de l'heure .Il faut le dire bien fort :L'immobilier est devenu un piège à c..s .

  • er3dw le samedi 3 jan 2015 à 09:39

    Les mêmes qui préconisaient d'acheter il y a quelque temps. Pourquoi n'utilisent ils pas leurs conseils "foireux"? Et bien ils ne veulent pas engager leur argent, ils ne fournissent jamais le bilan de leur conseil

  • supersum le samedi 3 jan 2015 à 09:26

    Il n'y a pas qu'à Paris...