Vendée : les hauts salaires de la CCI épinglés

le
0

La lutte contre la dépense publique excessive n'est pas que l'affaire de l'État. Les chambres de commerce et d'industrie (CCI) sont également dans le champ public, car financées par l'impôt. Il est donc normal que la Cour des comptes et ses appendices régionaux relèvent de temps à autre les compteurs... Le 25 septembre, la chambre régionale des comptes des Pays de la Loire a publié les fruits de ses recherches à propos de la CCI de Vendée. Et l'on découvre que les 17 plus hautes rémunérations de la CCI de Vendée "ont bénéficié, de 2006 à 2011, d'une hausse salariale nette exceptionnelle de 69 %"... On relit pour être bien sûr de ne pas s'être trompé : 69,14 %... Les 17 traitements bruts pesaient 11,9 % de la masse salariale avant 2007. "Ils représentent désormais 16,9 %", peut-on lire dans le rapport.Promotions internes et "points d'expérience"

La CCI de Vendée conteste ce calcul et considère que l'échantillon sur lequel la chambre s'est appuyée est faussé. Selon elle, le calcul ne doit porter que sur les rémunérations des 20 personnes les mieux payées en 2007 qui étaient encore présentes dans les services de la CCI en 2011. Soit 12 collaborateurs. Dans ces conditions, la hausse des gros salaires n'est que de 30,45 %. Ce qui reste appréciable en 5 ans... La chambre régionale recommande donc de maîtriser les hauts salaires.

Dans cette inflation interviennent des éléments de grille, d'attribution de 5 "points d'expérience"...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant