Vendée : le fisc lui réclame 88 000 euros pour un rapatriement d'urgence

le
4
Vendée : le fisc lui réclame 88 000 euros pour un rapatriement d'urgence
Vendée : le fisc lui réclame 88 000 euros pour un rapatriement d'urgence

La somme est colossale. Une famille vendéenne a reçu lundi une facture de 87 596 euros à régler au fisc avant la mi-septembre. C’est le coût avancé par le ministère des Affaires étrangères pour le rapatriement d’urgence de leur fils depuis le Malawi.

Depuis septembre 2014, Matthieu Jacquet travaille comme cuisinier dans un hôtel de ce pays d'Afrique Australe, comme le raconte France 3 Pays-de-Loire. Tout se passe bien jusqu’à ce que le jeune homme contracte une série de fièvres. La dernière l’abat complètement. Le Quai d'Orsay décide alors son rapatriement d’urgence vers La Réunion, territoire français le plus proche.

Le hic, c’est que, quelques jours avant ses ennuis de santé, le jeune homme venait de quitter son emploi pour un autre. Il n’était donc plus couvert entièrement par les assurances. Pour permettre sa prise en charge sanitaire, les parents de Matthieu signent donc une reconnaissance de dette à l’Etat, qui réclame maintenant son remboursement.

(function(d, s, id) { var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0]; if (d.getElementById(id)) return; js = d.createElement(s); js.id = id; js.src = "//connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js#xfbml=1&version=v2.3"; fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);}(document, 'script', 'facebook-jssdk'));Et voilà la sentence est tombé au courrier pour mes parents ce matin, une vrai catastrophe..... Je suis avide de toute votre aide ou conseil, 87596 euros à régler pour le 15 septembre 󾌥󾌥󾌥Posted by Pour que Matthieu soit rapatrié en France on lundi 3 août 2015

Le jeune homme se porte beaucoup mieux et est désormais rentré à La Mothe-Achard (85), chez ses parents. Mais c’est la santé financière du foyer qui est menacée. «C’est pas qu’on ne veut pas payer, c’est qu’on ne peut pas», assure le père de famille La famille a donc mis en ligne une pétition pour «annuler» la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • libourne le vendredi 21 aout 2015 à 11:15

    Tout cela est bien normal. Normal qu'un jeune oublie de souscrire une assurance rapatriement, normal que la famille se porte garante des frais engagés, normal que l'état lui présente la facture, normal qu'elle tente la médiatisation pour récolter quelques fonds. Anormal serait que le contribuable ait à payer.

  • nayara10 le jeudi 20 aout 2015 à 09:19

    Il aurait dû changer de nom .Certains noms font que tout leur ait dû et pourquoi pas lui ???...

  • maryp le mercredi 19 aout 2015 à 19:32

    il y a quelque chose de choquant dans le fait de reclamer l'argent ??

  • f5gbi le mercredi 19 aout 2015 à 14:34

    Qu'on récupère déjà les millions que doivent les étrangers s'étant fait soigner par les hôpitaux de Paris !