Vendée Globe : Safran, premier nouvel IMOCA à l'eau

le
0
Vendée Globe : Safran, premier nouvel IMOCA à l'eau
Vendée Globe : Safran, premier nouvel IMOCA à l'eau
Le nouveau Safran, premier de la nouvelle génération Imoca 60' Open (monocoque de 18,28m de long) en vue du Vendée Globe 2016, a été mis à l'eau, jeudi à Lorient, en présence de son skipper Morgan Lagravière et de son prédécesseur Marc Guillemot.

C'est l'un des six nouveaux bateaux qui seront au départ du prochain Vendée Globe, le 6 novembre 2016. Le premier mis à l'eau, jeudi à Lorient dans le Morbihan, après deux ans d'études et de chantier. Dessiné par le cabinet d'architecture naval VPLP-Guillaume Verdier et construit à Port-la-Forêt chez Couach et Arcachon ainsi qu'à Lorient chez CDK-Keroman, le Safran, deuxième du nom, a enfin trouvé son élément, deux jours avant la date initiale de sa présentation au public. Son design déjà introduit il y a quelques jours, dévoilant une nouvelle robe grise et turquoise, l'heure était à la révélation des nouvelles caractéristiques de cet IMOCA nouvelle génération. Outre un cockpit reculé et abaissé pour assurer une meilleure protection du skipper, les optimisations du monocoque ont pour maîtres mots innovation et performance. Avec une étrave (partie avant de la coque) plus volumineuse, un bouchain (surface plane de la coque) positionné plus haut, un mat à aile rotatif, des outriggers et de nouveaux plans porteurs - ces étranges foils - la nouvelle monture de Morgan Lagravière se révèle en effet être un exemple d'équilibre et de puissance. « La nouvelle jauge, qui impose à tous les bateaux d'avoir les même quilles et les mêmes mâts (aile ou classique mais standardisés, ndlr), n'a finalement pas été une contrainte, mais sans doute un moyen d'innover encore... » s'est satisfait le skipper de 27 ans.

Guillemot et Lagravière, passage de témoin

Impatient de reprendre la mer à la barre de son 60 pieds, Morgan Lagravière a tout de même pris le temps de savourer chaque instant de ce moment si particulier que représente la mise à l'eau d'un nouveau bateau. « Je ne m'attendais pas à ressentir autant d'émotions lors de cette mise à l'eau, a-t-il confié. Je viens de prendre la barre de Safran pour la première fois et j'ai déjà eu l'impression de rentrer en communion avec mon bateau. Cela me procure beaucoup de plaisir pour moi mais aussi pour toute l'équipe qui a construit de magnifique bateau. Je viens de vivre un moment très important dans ma vie de marin. » Une équipe qui a travaillé d'arrache-pied deux années durant, aux côtés de l'ancien skipper de l'entreprise de haute technologie, Marc Guillemot. Le marin aux 9 saisons avec Safran a en effet participé à l'intégralité du développement du nouvel Imoca, tant en apportant son savoir-faire et son expertise qu'en encadrant son jeune successeur. « Ce furent deux ans de travail intense mais tellement riche, s'est-il réjouit, jeudi. Je pense que la conception du nouveau Safran n'aurait pas été la même si je ne m'étais pas inspiré de mes expériences. Je me souviens y avoir beaucoup réfléchi lors de la dernière Transat Jacques Vabre. Je suis très heureux d'avoir participé à ce projet... » Le nouveau Safran (18,28m de long, 5,85m de large) garde le numéro 25 et prendra part, entre autre, au Vendée Globe 2016 (départ le 6 novembre 2016 aux Sables d'Olonne).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant