Vendée Globe : Quand Wavre rencontre Le Cam...

le
0
Vendée Globe : Quand Wavre rencontre Le Cam...
Vendée Globe : Quand Wavre rencontre Le Cam...

Ce sont des petits plaisirs comme seul le Vendée Globe peut en réserver. Vendredi matin, Dominque Wavre (Mirabaud) a vu son radar lui signaler un bateau très proche, sur une route parallèle. Il s?agissait en fait de Jean le Cam, sur Synerciel, avec qui il se bat pour chiper la sixième place à Mike Golding (Gamesa) depuis des milles et des milles. « J?ai attendu le petit matin ; on s?est retrouvé quasiment bord à bord, et on s?est parlé pendant presqu?une demi-heure à la VHF, en se faisant des grands signes de la main. Nous étions si proches que j?aurais presque pu lui envoyer des chocolats. Jean et moi, on se connaît depuis 25 ans, il m?appelle « le génie des Alpages ». On a régaté l?un contre l?autre à d?innombrables reprises, lors du Figaro, de la Whitbread, on a même navigué sur le même bateau, le Formule 40 Biscuits Cantreau, dans les années 80, raconte le Suisse sur le site officiel du Vendée Globe. Nous avons depuis très longtemps des parcours parallèles. Et là, en se parlant, nous avons réalisé que nous n?avons jamais été séparés de plus de cent milles depuis les îles du Cap Vert. C?était vraiment génial de se retrouver là, en plein milieu de l?océan Indien. Et puis, je n?avais encore jamais vu son voilier naviguer ; dire qu?il a fallu aller si loin pour le voir enfin ; c?est extraordinaire ! On s?est mis d?accord par radio VHF : on a décidé de partir ensemble à la chasse à l?anglais (ndlr : Golding) ! Au pointage de 9h, Wavre et le Cam étaient séparés de 1,2 mille et Golding pointait à une vingtaine de milles du duo.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant