Vendée Globe: quand les solitaires se font des cadeaux

le
0

par Sophie Greuil

SYDNEY (Reuters) - En glissant sous l'Australie, les skippers du Vendée Globe ont pris le temps de passer leur commande au Père Noël, influencée par le voyage en solitaire dans ce tour du monde entrepris il y a 40 jours.

Armel Le Cléac'h, au coude à coude avec le leader François Gabart, les poursuivants Jean-Pierre Dick et Jean Le Cam, et les deux hommes qui ferment la marche bien loin derrière, Tanguy de Lamotte et Alessandro Di Benedetto, se sont prêtés à l'exercice en bravant les gros noeuds de vent et les pépins à bord.

Leurs souhaits, pour eux-mêmes et leurs concurrents, dévoilent un peu la personnalité, les habitudes sur l'eau comme en dehors, de quelques-uns des 13 navigateurs encore en lice sur les 20 qui étaient au départ.

Reuters : Que commandez-vous au Père Noël?

Armel Le Cléac'h : Un ours en peluche, pour me tenir compagnie, pour discuter.

Jean-Pierre Dick : Un livre d'animaux des mers, pour faire découvrir, à mon fils de deux ans, tous ceux rencontrés au fil de mes tours du monde. Dans la même idée, un globe, pour lui faire découvrir les continents, les océans.

Jean Le Cam : Huit jours avec ma femme sur l'archipel brésilien paradisiaque de Fernando do Noronha! A chaque fois que je passe à côté, ça m'agace de ne pas m'y arrêter. Comme j'ai été sage, j'espère que le Père Noël sera gentil et m'offrira dix jours.

Tanguy de Lamotte : D'habitude, je lui commande une BD et un caleçon. Mais là, pourquoi pas un déguisement de Peter Pan? Avec toutes les pensées positives accumulées depuis le début de ma course, je vais bien réussir à voler, un jour.

Alessandro Di Benedetto : Des oranges! Des fruits frais, je n'en ai plus, je viens de terminer mes pommes. Oui, des agrumes, du raisin et des glaces, forcément italiennes (sa nationalité-NDLR).

Reuters : Que demandez-vous pour votre bateau?

Armel Le Cléach' : Un autre ours en peluche, pour qu'il puisse discuter, avec lui, quand je dors.

Jean-Pierre Dick : Une petite mascotte, soeur jumelle de Caramel, ma vachette, toujours à bord, m'ayant porté chance lors de mes précédents tours du monde.

Jean Le Cam : A cinq ans, mon bateau a encore l'âge d'une peluche: un bébé rhinocéros, animal rassurant, costaud, un idéal compagnon de voyage.

Tanguy de Lamotte : Un lecteur-enregistreur de cassettes afin qu'il enregistre son propre journal de bord. Ainsi, il pourra me raconter les anecdotes de ses deux précédents tours du monde et y ajouter les nôtres.

Alessandro Di Benedetto : Rien, il a déjà tout! Oh, du vent. Dans les jours à venir, nous allons en manquer.

Reuters : Que commandez-vous à Armel Le Cléac'h?

Jean-Pierre Dick: Un Playmobil d'un joueur de football parce qu'il suit beaucoup ce sport.

Jean Le Cam: Un stage de golf. Comme je l'aime bien et comme j'aime bien jouer au golf, je me verrai bien jouer avec lui.

Tanguy de Lamotte: Un paquet de gommettes pour colorer son bateau.

Alessandro Di Benedetto: A tous, aux 13 solitaires encore en course, du champagne! Toute la flotte le mérite, largement.

Reuters : A François Gabart?

Armel Le Cléac'h: Une grosse boîte de chocolats, il en raffole.

Jean-Pierre Dick: Une figurine de Speedy Gonzales, pour son record de 545 milles en 24 heures.

Jean Le Cam: Une semaine à la montagne avec sa femme. Ce marin est du genre à crapahuter sur les cimes...

Tanguy De Lamotte: La plus grosse boîte de "Lego Technic", tellement je suis sûr qu'il est capable d'en faire quelque chose d'utile.

Reuters : A Jean-Pierre Dick?

Armel Le Cléac'h: Une photo encadrée de la baie de Morlaix, qu'il adore et connaît comme sa poche.

Jean Le Cam: Une semaine à Ibiza avec sa femme, histoire que ses réputées nuits chaudes le décoincent un peu.

Tanguy de Lamotte: Un coussin péteur. Pas lourd, rigolo et, lui qui adore nager pourrait le recycler en bonnet de natation.

Reuters : A Jean Le Cam?

Armel Le Cléach': Pour agrandir sa collection de peluches à bord, un ours en peluche.

Jean-Pierre Dick: Pour agrandir sa collection de peluches à bord, une peluche en forme d'étoile, signe de bonne étoile.

Tanguy De Lamotte: Un Playmobil scaphandrier avec un petit bateau mécanique pour veiller sur lui. Ils lui rappelleront sa récente plongée pour libérer son bateau, au couteau, d'un filet de pêche.

Reuters : Et pour finir, à Tanguy De Lamotte?

Armel Le Cléach': Un maximum de clics (sur le site internet de) sa fondation Mécénat Chirurgie Cardiaque et un autre petit robot pour tenir compagnie au sien, l'humanoïde Nao.

Jean-Pierre Dick: Comme c'est son premier tour du monde, un livre sur les animaux marins, ceux qu'il verra et ceux qu'il ne verra pas. Ainsi, il pourra raconter les albatros, les poissons volants et les dauphins à son petit robot Nao.

Jean Le Cam: Une semaine de sports extrêmes à La Réunion. Comme Gabart, il est jeune, vif et très sportif. Tout moi quoi!

Edité par Gregory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant