Vendée Globe: Burton abandonne, Davies rallie Madère au moteur

le
0
LOUIS BURTON ABANDONNE DANS LE VENDÉE GLOBE
LOUIS BURTON ABANDONNE DANS LE VENDÉE GLOBE

PARIS (Reuters) - Après seulement six jours de course, la septième édition du Vendée Globe a enregistré vendredi son troisième abandon avec celui de Louis Burton sur "Bureau Vallée".

Il survient après de celui de Marc Guillemot, premier à renoncer le jour même du départ après avoir heurté un Objet flottant non identifié (Ofni) et après celui de Kito de Pavant, qui a, tout comme Louis Burton, heurté un chalutier.

Cette série est d'ailleurs susceptible de se poursuivre puisqu'un quatrième bateau, "Savéol", skippé par la Britannique Samantha Davies, la seule femme en lice, a démâté jeudi en début de soirée.

Après sa collision avec un chalutier, au large du Portugal, mercredi matin, Louis Burton avait mis le cap sur les Sables d'Olonne pour tenter de réparer.

Ce tour du monde en solitaire sans escale et sans assistance autorise en effet une seule zone de réparation, la ligne de départ, mais avant mardi 13h02 (12h02 GMT).

Son retour était conditionné par le fait que le bateau reste tribord amure afin de ne pas solliciter le hauban bâbord endommagé, lors de la collision.

Les conditions météorologiques actuelles ne permettant de pousser ainsi jusqu'aux Sables d'Olonne, le benjamin de la course, âgé de 27 ans, s'est résolu à rallier La Corogne en Espagne et a décidé de signifier son abandon à la direction de la course.

Samantha Davies n'en est pas encore là mais presque.

Actuellement, bien sécurisée dans son bateau, la Britannique de Concarneau, 38 ans, tente de rallier Madère au moteur, précise le service de presse de "Savéol", un 60 pieds qui a fait déjà deux fois le tour du monde.

Tant qu'elle n'a pas, officiellement, jeté l'éponge auprès de la direction de la course ou touché terre, synonyme d'assistance, la seule femme de cette septième édition est toujours considérée en course. Elle était treizième, au classement provisoire, au moment de son démâtage.

A l'heure actuelle, la flotte est emmenée, à la latitude des Canaries, par Armel Le Clé'ach sur "Banque Populaire", cinq petits milles devant le Charentais François Gabart sur "Macif", et onze milles devant le Suisse Bernard Stamm sur "Cheminées Poujoulat".

Sophie Greuil, édité par Olivier Guillemain

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant