Vélo et sac à dos, ingrédients de la  « foodtech »

le
0
Des livreurs de Deliveroo dans un restaurant à Paris.
Des livreurs de Deliveroo dans un restaurant à Paris.

Foodora, AlloResto, Deliveroo… Les sociétés de livraison de repas à domicile sont en plein essor. L’Euro 2016 leur offre une caisse de résonance et les investisseurs les plébiscitent. Mais de nouveaux concurrents arrivent.

« C’est jour de match, j’ai trois livraisons. » Sourire aux lèvres, Harry enfourche son vélo devant le restaurant Mamie Burger, rue de la Michodière (2e arrondissement de Paris). Dans son sac à dos, siglé Deliveroo, il vient de ranger burgers, frites et boissons fraîches.

Alors que l’équipe de France de football s’échauffe avant d’entrer sur la pelouse du Stade-Vélodrome, à Marseille, pour affronter l’Albanie, mercredi 15 juin, loin de là, les livreurs de Foodora, Take Eat Easy ou Deliveroo sillonnent les rues de la capitale.

Avec leur dossard vert, bleu ou rose, ils sont lancés dans une course de vitesse, pour apporter aux clients qui ont choisi de passer leur soirée chez eux les plats sélectionnés sur Internet. Et depuis le début de l’Euro 2016, le 10 juin, le rythme des commandes va crescendo.

Pédaler pour une start-up Regrettent-ils de ne pas voir les matchs de football ? Goguenard, Harry explique qu’il les suit d’un œil sur l’écran de son mobile tout en pédalant, le commentaire dans l’oreillette. Abdul, rencontré devant le HD Diner, boulevard des Italiens, a bien une petite moue de regret, mais son choix de travailler prime. François, lui, a prévu de lever le pied pour voir quelques matchs avec ses copains.

En attendant, il se félicite de toucher un euro de plus par livraison lorsque la France est sur le terrain. Un bonus attribué par son employeur, Take Eat Easy. Quant à Mario, nouilles chinoises dans son sac à dos, sa réponse n’appelle pas de commentaire : « Le foo...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant