VELCAN ENERGY: Résultats Annuels 2008

le
0

Pertes significatives dues à l’exposition du Groupe aux devises des pays émergents, à des dépréciations d’actifs et aux coûts opérationnels. Faible réduction de la taille du portefeuille.

· Résultat Net : - 22 million EUR

· Trésorerie Nette : 92 million EUR

· Portefeuille d’actifs hydroélectriques : 450 MW

Le conseil d’administration de Velcan Energy a, lors de sa réunion du 21 Avril 2009, arrêté les résultats financiers du groupe pour l’année 2008. Les comptes seront soumis à l’approbation de l’assemblée générale ordinaire qui se tiendra le 25 Juin 2009.

Réduction significative des capitaux propres et faible diminution du portefeuille de projets.

2008

2007

Produits de l’activité (k€)

EBITDA (k€)

Résultat net (k€)

Trésorerie nette (k€)

Capitaux propres (k€)

Nombre de MW en activité

Nombre de MW en construction

Nombre de MW en phase projet (*)

3 960

-6 639

-21 735

92 129

116 713

15

15

435

5 932

-2 099

-920

118 238

145 019

15

15

454

(*) Par « phase projet » la société entend : les projets de génération d’électricité dans lesquels elle détient une concession ou les droits exclusifs antérieurs à l’attribution d’une concession, et qui ne sont ni en construction ni en activité. Cela n’inclut pas les différentes transactions ou différents projets en cours d’évaluation ou d’études techniques. Le portefeuille des MW en développement est exprimé en MW nets part du groupe.

Commentaires du management à propos de l’année 2008

Jean-Luc RIVOIRE et Antoine DECITRE, Co-Managing Directors déclarent : 2008 a été une année difficile pour le Groupe, qui a été fortement impacté par la crise financière et la dégradation de la conjoncture mondiale.

L’exercice 2008 a été principalement consacré à la consolidation et au développement des projets hydroélectriques acquis par le Groupe en 2007, mais également au renforcement du portefeuille de projets brésiliens.

Au Brésil, le portefeuille a été renforcé par l’ajout, à des stades de développements variables, de 3 nouveaux projets de centrales hydroélectriques, portant le portefeuille brésilien à un total de 180 MW. L’ensemble des nouveaux projets sont dans une phase d’évaluation technique et de démarches administratives préliminaires. Seul l’un d’entre eux (Quebra Dedo, 16 MW) à un caractère exclusif.

La construction du projet Rodeio Bonito a progressé. Le projet est en retard par rapport aux prévisions initiales et la mise en service interviendra plus probablement au troisième trimestre 2009 qu’au premier, date initialement prévue. Le chantier a été marqué par de nombreux problèmes successifs, aucun d’entre eux n’étant très significatif. Mais leur accumulation, en particulier à la fin du chantier a conduit au retard constaté.

A ce jour l’électricité qui sera produite par ce barrage n’a pas encore été commercialisée. Compte tenu de l’effondrement actuel des prix de l’électricité au Brésil, le groupe n’est plus en mesure de faire des prévisions de revenus pour cet investissement.

En Inde, le Groupe a poursuivi le développement des projets obtenus en 2007, tous étant actuellement en phase d’investigation et d’étude technico-économique. Les procédures d’autorisations environnementales ont par ailleurs été initiées.

Le groupe a été confronté partout dans le monde à des retards dans les processus administratifs permettant d’obtenir les autorisations environnementales et de construction. Ils ont été particulièrement marqués dans l’Etat de l’Orissa en Inde.

Conformément à la stratégie annoncée, le recentrage des activités sur l’hydroélectricité a été poursuivi au cours de l’exercice 2008. Le groupe a abandonné quatre licences de développement de centrales thermiques à partir de biomasse pour un total de 45 MW. La performance historiquement médiocre du groupe dans la gestion de ses deux usines de biomasse existantes n’a pas incité à construire de nouvelles centrales à partir de biomasse.

Les 2 centrales électriques du Groupe en Inde (combustion de biomasse), situées en Inde dans l’Etat de l’Andhra Pradesh, Satya Maharshi Power Corporation Limited (SMPCL) et Rithwik Power Projects Pvt. Ltd (RPPL), ont connu au cours de l’exercice des arrêts d’exploitation très longs dus à des problèmes techniques importants relatifs à leurs turbines. Ces mauvaises performances ont conduit à une dépréciation importante des deux usines, à hauteur de 9.3 M€

La conjoncture mondiale a eu impact négatif sur la visibilité d’investissement à court et moyen terme du Groupe. Le Groupe avait prévu d’investir dans un premier temps au Brésil, puis en Inde. La forte baisse de la croissance économique mondiale a annulé de nombreux projets d’investissements de toute nature au Brésil. Hors ces derniers étaient une des principales causes de la hausse attendue de la consommation électrique. En leur absence il est difficile d’évaluer quelle sera la demande d’électricité à court terme. La conséquence logique de cette baisse d’activité au Brésil est un effondrement de la demande et des prix de l’électricité. En revanche, les coûts de construction, qui avaient fortement augmenté ces dernières années n’ont à ce jour que faiblement baissé. Les projets d’infrastructures étant par nature assez long, les entreprises de construction sont encore occupées par des chantiers dont la commande a été passée il y a plusieurs mois ou plusieurs années. Compte tenu de ces deux évolutions, baisse des prix de l’électricité et relatif maintien des coûts de construction, un projet qui démarrerait sa construction aujourd’hui au brésil aurait beaucoup de difficultés à trouver une quelconque rentabilité. Il est probable que ce sera encore le cas pour la fin de l’année 2009 et l’année 2010. Le groupe n’a aucune visibilité au-delà.

Il est à craindre que les plans de relance gouvernementaux dans le monde, souvent basés sur un investissement dans la construction d’infrastructures ne limitent la baisse attendue des coûts de construction.

Dans ces conditions de visibilité économique réduite, le Groupe va continuer de développer ses concessions et projets, en espérant que les conditions économiques se stabiliseront à moyen terme à un niveau permettant d’obtenir des taux de rentabilité satisfaisants.

D’autre part, l’évolution défavorable du cours du Réais a conduit à comptabiliser une perte de change latente de 6,7 M€ dans le résultat consolidé du Groupe au 31 décembre 2008, sur un placement en Réais de 40 M€ réalisé en avril 2008. De plus, au 31 décembre, la perte de change latente cumulée sur les prêts en devises accordés aux filiales, impactant les capitaux propres, s’élève a 6,3 M€.

Dans ce contexte, le Groupe a enregistré un résultat net déficitaire de 21,7 M€ en 2008, en nette aggravation en comparaison avec le résultat net déficitaire de 2007 qui s’élevait à -0,92 M€. Les capitaux propres du groupe sont passés de 145 M€ à 116,7 M€

La stratégie adoptée pour les années à venir est de développer le portefeuille de concessions existantes, pour effectuer les étapes suivantes d’études permettant de valider la constructibilité et la viabilité économique des projets. Durant le même temps les équipes travailleront pour tenter d’obtenir les nombreuses autorisations nécessaires au démarrage des constructions.

Le groupe développera éventuellement quelques nouvelles concessions pour compenser les éventuels échecs sur les concessions existantes.

En conséquence les coûts fixes devraient être du même ordre de grandeur que ceux constatés en 2008.

Il est peu probable que le groupe ait d’autres sources de revenus opérationnels avant 2013 que les centrales existantes de Satya Maharshi (7.5 MW Biomasse), Rithwik (7.5 MW Biomasse) et Rodeio Bonito (15 MW Hydro).

La principale source de revenus du groupe restera les produits financiers sur sa trésorerie. Compte tenu de l’effondrement des taux d’intérêts, ils seront sensiblement plus faibles à l’avenir qu’ils ne l’ont été dans le passé.

Compte tenu de cette situation, le groupe n’est pas en mesure de faire des prévisions financières chiffrées pour les années à venir.

Résultats financiers

Bilan Consolidé résumé au 31/12/2008 (en k€)

ACTIF

2008

2007

ACTIFS NON- COURANTS

27.673

29.172

ACTIFS COURANTS

96.512

124.321

Dont cash & équivalents

93.269

120.803

TOTAL ACTIF

124.185

153.493

PASSIF

2008

2007

Capitaux Propres (part du groupe)

116.724

145.019

Intérêts Minoritaires

(11)

-

TOTAL capitaux propres

116.713

145.019

Provisions

470

473

Dette Bancaire

1.140

2.565

Autres Passifs

5.862

5.436

TOTAL PASSIF

124.185

153.493

Compte de résultat résumé (en k€)

2008

2007

Total des produits de l’activité

3.960

5.932

Dotations aux amortissements et provisions

(2.105)

(1.913)

Résultat Opérationnel courant

(8.654)

(4.012)

Résultat Opérationnel

(19.261)

(4.094)

Résultat financier

239

2.877

(Charge) ou Produit d’impôts

(2.713)

297

Quote-part de résultat des sociétés mises en équivalence

-

-

Résultat, part des minoritaires

(14)

-

Résultat, part du groupe

(21.721)

(920)

Tableau de flux de trésorerie (en k€)

2008

2007

Flux de trésorerie bruts avants intérêts financiers et impôts

(12.757)

(1.174)

Impôts sur les sociétés

2.713

(297)

Variation du besoin en fond de roulement net

1.046

(2.052)

FLUX DE TRESORERIE LIES AUX ACTIVITES OPERATIONNELLES

(8.998)

(3.523)

Variations de périmètre

(1)

(300)

Acquisition d’immobilisations corporelles & incorporelles

(19.854)

(10.551)

Cessions et autres flux d’investissements

406

(154)

FLUX DE TRESORERIE LIES AUX OPERATIONS D’INVESTISSEMENT

(19.449)

(11.005)

Dividendes distribués aux actionnaires du groupe

-

-

Remboursement / Emission d’emprunt

(1.045)

(630)

Intérêts financiers nets

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant