Velcan Energy : Accord de développement de 300 MW au Laos

le
0

Communiqué

VELCAN Energy a signé un accord de joint-venture avec la société d’Etat Laotienne ECI (Electrical Construction and Installation).

L’accord entre les deux entreprises prévoit le développement de plusieurs centrales hydroélectriques de moins de 50MW au Laos. VELCAN Energy et ECI ont pour objectif de développer conjointement des projets pour un total de 300MW.

ECI est une entreprise d’Etat Laotienne, sous la tutelle du Ministère des Energies et des Mines. ECI intervient dans la distribution de l’électricité au Laos, la gestion du réseau de transmission ainsi que le développement de l’accès à l’électricité en zone rurale. ECI a été choisie par le Gouvernement Laotien pour représenter ses intérêts dans les projets hydroélectriques de moins de 50 MW.

Antoine Decitre, co-Managing Director de VELCAN Energy a dit:

« Le Laos possède un potentiel hydroélectrique de 28 000 MW. Aujourd’hui, seul 1 670 MW ont été construits. Le Laos a besoin d’électricité pour son marché intérieur, et peut également exporter vers la Thaïlande, le Vietnam, le Cambodge ou la Chine. Nous sommes très heureux d’avoir ces nouvelles perspectives d’investissement pour VELCAN Energy au Laos. A ce jour, les relations entretenues avec le Gouvernement Laotien sont excellentes, et le Gouvernement et l’Administration ont été d’une grande aide. Par son savoir-faire et ses relations, ECI est notre partenaire idéal pour investir au Laos. »

A propos de Velcan Energy

Coté sur le Marché Libre d’Euronext Paris, Velcan Energy est un producteur indépendant d’électricité verte. La société construit et exploite des centrales de taille moyenne en Inde et au Brésil.

La société a pour objectif de devenir l’un des leaders du marché des centrales électriques vertes d’une puissance allant jusqu’à 100 MW au Brésil, en Inde et au Laos, en privilégiant l’hydroélectricité. Ces centrales sont attractives pour les raisons suivantes :- Ces pays souffrent de sous-capacités de production d’électricité. Le problème est particulièrement crucial en Inde où 650 millions d’individus n’ont pas d’accès régulier à l’électricité.- Ces problèmes de sous-capacités ont conduit les gouvernements indien et brésilien à libéraliser le marché de l’électricité en l’ouvrant à des compagnies privées et étrangères.- Idéalement situé en Asie du Sud-Est, le Laos veut exporter vers des pays où la demande en électricité croît très fortement tels que la Thailande, le Vietnam, le Cambodge et la Chine.- Ces pays ont un énorme potentiel inexploité en matière d’hydro-électricité : 100 000 MW en Inde, 190 000 MW au Brésil et 28 000 MW au Laos.

En janvier 2010, Velcan Energy

- exploite deux centrales biomasse en Inde,- a mis service sa première centrale hydro-électrique au Brésil (15 MW)- possède des droits relatifs à des projets de concessions hydroélectriques totalisant plus de 435 MW en Inde et au Brésil (part du Groupe),- a un accord avec le Gouvernement Laotien pour developper 300MW de centrales hydroélectriques.

L’équipe technique de Velcan Energy qui est composée de vétérans du secteur est une des plus expérimentées au monde pour la construction et l’exploitation de centrales hydroélectriques et thermiques.

Velcan Energy dont le siège social est à Paris, emploie plus de 200 personnes dans ses six bureaux (Bangalore, Bhubaneswar, Dubaï, New-Delhi, Paris et Sao Paulo), dans ses centrales en activité et sur les sites de ses projets.

Avertissement

Le présent communiqué contient des informations prospectives relatives au potentiel des projets en cours et/ou des projets dont le développement a débuté. Ces informations constituent des objectifs rattachés à des projets et ne doivent en aucun cas être interprétées comme des prévisions directes ou indirectes de bénéfice. L’attention du lecteur est également attirée sur le fait que la réalisation de ces objectifs dépend de circonstances futures et qu’elle pourrait être affectée et/ou retardée par des risques, connus ou inconnus, des incertitudes et divers facteurs de toute nature, notamment liés à la conjoncture économique, commerciale ou réglementaire, dont la survenance serait susceptible d’avoir un effet négatif sur l’activité et les performances futures du groupe.

Ce communiqué ne constitue pas une offre au public ni une invitation adressée au public ou à des investisseurs qualifiés dans le cadre d’une quelconque opération de placement. Ce communiqué ne constitue ni une offre de valeurs mobilières ni une sollicitation d’ordre d’achat ou de souscription de valeurs mobilières aux Etats-Unis d’Amérique, ni dans aucun autre pays.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant