Vél' d'Hiv' : «Un crime commis par la France»

le
0
Le chef de l'État a ainsi confirmé la première déclaration en 1995 de Jacques Chirac tout en brisant l'ambiguité entretenue par François Mitterrand.

François Hollande a affirmé dimanche que l'arrestation de milliers de Juifs lors de la rafle du Vélodrome d'Hiver (Vél' d'Hiv), les 16 et 17 juillet 1942 à Paris, était un «crime commis en France par la France». La commémoration officielle se déroulait à Paris, sur les lieux de l'enceinte sportive (aujourd'hui démolie) dans le XVe arrondissement de la capitale. Peu avant 10h, le chef de l'État a déposé une gerbe et s'est incliné devant une plaque commémorative. De très nombreux ministres ont assisté à la cérémonie.

«La vérité, c'est que la police française s'est chargée d'arrêter des milliers d'enfants et de familles. (...) La gendarmerie les a escortés jusqu'aux camps d'internement», a dit François Hollande.

«La reconnaissance de cette faute a été énoncée pour la première fois, avec lucidité et courage, par le président Jacques Chirac, le 16 juillet 1995», a souligné Hollande dans son discours, se démarquant ainsi de la position de François Mit

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant