Veillée mortuaire-Les policiers saluent le maire de New York

le
0

NEW YORK, 3 janvier (Reuters) - Les policiers newyorkais ont salué le maire de la ville, Bill de Blasio, à son arrivée samedi à la veillée mortuaire à la mémoire d'un des deux policiers assassinés en décembre. Avant la veillée mortuaire pour l'agent Wenjian Liu, le commissaire de police Bill Bratton avait demandé aux policiers de s'abstenir de tout "acte irrespectueux" comme ce fut le cas lors des obsèques de Rafael Ramos, l'autre policier assassiné le 20 décembre. Les policiers avaient alors tourné le dos à Bill de Blasio lorsqu'il avait pris la parole pour prononcer une oraison funèbre. L'assassinat de Wenjian Liu et de Rafael Ramos, le 20 décembre à Brooklyn, a tendu les relations déjà difficiles entre les agents et le maire de New York, qui avait critiqué les méthodes de la police lorsqu'il était en campagne pour les municipales de 2013. Le maire, dont un fils est métis, a d'autre part apporté un certain soutien aux manifestations déclenchées à la fin de l'année dernière par la mort de Noirs tués par des policiers à New York et dans le Missouri. Juste après la mort des agents Liu et Ramos, Patrick Lynch, qui dirige le plus important syndicat policier de New York, avait eu des mots durs pour de Blasio. "Il y a du sang sur bien de mains", avait-il dit. "Cela commence sur les marches de l'hôtel de ville, dans le bureau du maire". Samedi, quelques centaines de personnes, dont une majorité de policiers en tenue, étaient rassemblées par un après-midi glacial et neigeux devant la maison où avait lieu la veillée mortuaire. De Blasio et Bratton sont entrés ensemble dans la maison, et les agents montant la garde à l'entrée les ont salués. Le gouverneur de New York Andrew Cuomo, fils de l'ancien gouverneur Mario Cuomo décédé cette semaine, est arrivé un peu plus tard et a serré les mains des policiers avant d'entrer à l'intérieur. (Sebastien Malo; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant