Veillée d'armes sur les marchés

le
0
Le Nyse. (© CC-S. Beale )
Le Nyse. (© CC-S. Beale )

Les marchés se sont visiblement habitués à l’idée d’un régime stabilisé de croissance économique faible mais durable, et de taux bas, que rien ne saurait perturber. Leur absorption rapide du choc créé par le vote en faveur du Brexit en juin dernier les a confortés dans cette quiétude. Grâce à l’appui des banques centrales, ce régime leur a même permis des performances très honorables sur les dernières années.

Dans cet esprit, les investisseurs semblent se soucier assez peu du fait que se tiendront d’ici la fin de l’année les élections américaines, le 8 novembre, suivies de très près par le référendum italien, le 4 décembre, et enfin le 14 décembre le comité monétaire de la Fed, dernière occasion pour elle de relever ses taux directeurs au moins une fois en 2016 (en faisant l’hypothèse qu’une telle initiative le 2 novembre, une semaine avant le scrutin présidentiel, sera évitée).

Pour ce qui nous concerne, il nous semble justifié, à l’aube de ce calendrier de fin d’année, de relever tactiquement notre niveau de vigilance à l’égard des risques de marchés. L’économiste Hyman Minsky, décédé en 1996, s’était rendu célèbre en montrant que les grandes périodes de stabilité, en encourageant la prise de risque excessive, peuvent devenir elles-mêmes génératrices d’instabilité. Beaucoup avaient ainsi identifié dans la grande crise financière de 2008 un de ces « moments

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant