Veillée d'armes dans le camp Chirac

le
0
Le procès de l'ancien président s'ouvre lundi. Il encourt dix ans de prison et 150.000 euros d'amende.

Lors de ses dernières apparitions publiques, Jacques Chirac sirotait paisiblement des piña coladas en terrasse à Saint-Tropez ou savourait des moules-frites arrosées de bière en Bretagne. L'ancien chef de l'État a maintenant rendez-vous avec la justice: son procès, interrompu en mars pour des raisons de procédure, s'ouvre pour la deuxième fois lundi après-midi, au tribunal de Paris.

M. Chirac, 79 ans en novembre, paraît physiquement amoindri. Est-il en mesure de se défendre des faits d'abus de confiance, prise illégale d'intérêts et détournement de fonds publics qui lui sont reprochés, délits supposés commis lorsqu'il était maire de Paris, plus précisément entre 1992 et 1995? Il encourt théoriquement dix ans de prison et 150.000 euros d'amende ainsi qu'une peine complémentaire d'inégibilité.

Huit hommes et une femme, collaborateurs de l'ex-maire ou bénéficiaires présumés d'emplois fictifs, comparaîtront également. Parmi eux, deux directeurs de cabine

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant