Vaulx-en-Velin : tensions au camp de Roms incendié

le
2
VIDÉO - Le maire réclame au plus vite son démantèlement alors que des habitants excédés ont appelé vendredi à manifester.

«De nombreux Roms ont regagné le camp dans des conditions pire encore», regrettait-on vendredi à la mairie de Vaulx-en-Velin, au lendemain de l'incendie ayant détruit quelque 150 des cabanons en bois où subsistaient jusque-là près de 350 Roms.

Une décision de justice avait pourtant ordonné - avant la fin du mois de juin - le démantèlement de leur campement de fortune illégal, établi sur un terrain en friche de 5000 m2 appartenant au Sytral (le syndicat mixte des transports pour le Rhône et l'agglomération lyonnaise). Après le sinistre qui a légèrement blessé quatre personnes, dont un policier et un pompier, l'édile de la ville, Bernard Genin, réclame son exécution au plus vite à la préfecture de région. Car les tensions sont vives. Entre des communautés roms antagonistes à l'intérieur du camp. Et avec des habitants du quartier, exas...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • exposit6 le samedi 17 aout 2013 à 00:02

    virer moi toute cette rac aille

  • M1531771 le vendredi 16 aout 2013 à 20:35

    Dehors toute cette Merd.de, dehors ! Y en a marre de Roms à Lyon, Marre !