Vaucluse : trois élus FN claquent la porte du parti

le
2
La mairie de Cavaillon, dans le Vaucluse.
La mairie de Cavaillon, dans le Vaucluse.

Visiblement, l'exercice du pouvoir n'est pas toujours évident pour les grands vainqueurs des municipales. Après Hayange, en Moselle, où la première adjointe du maire FN a été débarquée, c'est au tour du conseil municipal de Cavaillon, dans le Vaucluse, de perdre la moitié de ses élus frontistes. Comme le rapporte Le Lab, Michel Derommelaere, Marie-Carmen Charlot et Yves Daram, qui ont passé respectivement 30, 33 et 12 ans au sein du parti frontiste, ont décidé de rendre leur carte. Les trois conseillers municipaux veulent créer leur propre groupe de non-inscrits. En cause ? Le "manque de démocratie interne" au sein du parti dans le Vaucluse, mais aussi "des querelles hiérarchiques et des ambitions électorales des uns ou des autres". Les trois élus ont expliqué leur décision dans une lettre transmise à l'AFP. "Cette décision collective répond d'abord à notre souhait de retrouver une véritable liberté de parole et d'action. (...) Elle correspond ensuite à notre déception devant le manque de démocratie interne qui régit l'organisation territoriale du Front national en Vaucluse", écrivent-ils.Une discipline "difficile à avaler" pour certainsLe département est l'un des fiefs du parti frontiste, puisque Marion Maréchal-Le Pen en est élue députée. Les mairies d'Orange, de Camaret-sur-Aigues ou encore du Pontet, à proximité d'Avignon, sont aux mains de maires FN. Pourtant, le patron du groupe FN au conseil municipal de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • RBONHOF le mardi 16 sept 2014 à 06:59

    et après ils se disent prêts à gérer la FRANCE et ils n'arrivent même pas à s'entendre pour une Mairieje les imagine au gouvernementpire que tous !!

  • j.delan le mercredi 3 sept 2014 à 10:30

    Une fois encore le pouvoir rend FOU