Vaucluse : PS et FN démentent s'être entendus pour les législatives de 2012

le
4
Vaucluse : PS et FN démentent s'être entendus pour les législatives de 2012
Vaucluse : PS et FN démentent s'être entendus pour les législatives de 2012

Y a-t-il eu accord entre le PS et le FN dans le Vaucluse dans le cadre des législatives 2012 ? Oui, selon un article de l'hebdomadaire «L'Express», qui parle d'un côté du maintien d'une candidature d'extrême-droite au second tour, dans la 5e circonscription pour favoriser l'élection d'un candidat socialiste et de l'autre, du maintien, en échange, d'une candidate socialiste dans la circonscription de Marion Maréchal-Le Pen, favorisant l'élection de cette dernière comme députée. Tel est l'échange de bons procédés auxquels le Parti socialiste et le Front national se seraient livrés dans le Vaucluse, selon l'hebdomadaire.

Marion Maréchal-Le Pen a été élue députée à l'issue d'une triangulaire opposant FN, UMP et PS dans la 3e circonscription du Vaucluse avec 42,09% des voix, devant l'UMP (35,8%) et le PS (22,08%). La socialiste Catherine Arkilovitch, arrivée troisième au 1er tour, s'était maintenue, malgré la demande de la première secrétaire du PS de l'époque, Martine Aubry. Sa présence au second tour avait favorisé l'élection de la petite-fille de Jean-Marie Le Pen. «L'Express» s'appuie sur le témoignage de Patrice Lorello, premier secrétaire de la fédération du PS du Vaucluse en 2012, pour étayer l'argumentation d'un accord entre PS et FN.

Un rapport «très à charge» en fin de semaine

Patrice Lorello explique avoir reçu plusieurs appels après le premier tour pour faire en sorte que Catherine Arkilovitch se maintienne. Il en dénombre trois : un du conseil général PS, un de l'entourage de Jean-François Lovisolo, candidat PS dans la 5e circonscription, et un dernier de Lovisolo lui-même. Ce dernier, craignant pour son élection dans la 5ème circonscription, aurait expliqué qu'«il faut se maintenir dans la 3e (circonscription), sans quoi le FN va retirer sa candidate dans la 5e», alors que l'éparpillement des voix lié à la présence de l'extrême droite lui était favorable pour remporter...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1617344 le mercredi 29 mai 2013 à 17:06

    Rien d'étonnant , la fille le Pen dans son anti sarkozisme avait une préférence marquée pour la gauche et ne l'a t elle pas dit haut et fort ! et encore une fois une grande partie de l'UMP n'a rien vu venir ! inféodée qu 'elle est à la trouille des apparatchiks de la gauche ..... C'est à mourir de rire ; car ça continue , à l'UMP on s'occupe surtout de ne pas se faire taper sur les doigts par les marxistes .....

  • fgino le mercredi 29 mai 2013 à 15:27

    alors PSDI , la fredouille et les zautres c'est qui les naz..... qui complotent en douce !!

  • fgino le mercredi 29 mai 2013 à 15:07

    on vient d'apprendre que le PS et le FN s'étaient alliés pour battre l'UMP en Vaucluse ! ainsi Marion le PEN est élue député ! elle est pas pourrie la gauche qui dénonce les collusions entre le FN et l'UMP !

  • M2734309 le mercredi 29 mai 2013 à 12:32

    Vive les donneurs de leçons !!!!