Vatican-Wesolowski hospitalisé avant l'ouverture de son procès

le , mis à jour à 12:08
0

(Actualisé avec hospitalisation et ouverture du procès) par Crispian Balmer CITE DU VATICAN, 11 juillet (Reuters) - L'ancien archevêque polonais Jozef Wesolowski a été hospitalisé à la suite de problèmes de santé et placé dans un service de soins intensifs, avant l'ouverture au Vatican de son procès pour pédophilie, a rapporté samedi un responsable du Saint-Siège, sans donner davantage de précisions. L'état de santé de Jozef Wesolowski, emprisonné depuis l'automne dernier, s'est détérioré vendredi et il a été évacué vers un hôpital italien. Son procès s'est ouvert malgré tout samedi et les cinq chefs d'inculpation retenus contre lui ont été lus lors de l'audience, qui a ensuite été ajournée. L'ancien archevêque est accusé d'avoir payé de jeunes garçons pour se livrer à des actes sexuels. Il est aussi accusé d'avoir téléchargé et acheté du matériel pédophile sur internet, et d'avoir offensé la moralité chrétienne. Il s'agit du premier procès de ce genre à se tenir au Vatican en vertu des règles nouvelles édictées par le souverain pontife, qui cherche ainsi à faire en sorte que le clergé rende des comptes pour ses actes et entend montrer que le Vatican est attentif à l'indignation suscitée par les affaires de pédophilie ici et là dans le monde. Soucieux de rétablir la crédibilité de l'Eglise catholique à la suite d'une série de scandales à caractère, le pape François a décidé en 2013 que le code pénal du Vatican pourrait s'appliquer aux membres de son clergé, où qu'ils vivent. MATERIEL PEDOPHILE DECOUVERT L'ancien archevêque polonais, qui est âgé de 66 ans, a été nonce apostolique (ambassadeur du Vatican) à Saint-Domingue pendant cinq ans et a été rappelé à Rome en 2013 à la suite d'accusations de pédophilie lancées contre lui par des médias dominicains. Le pape a ordonné l'ouverture d'une enquête et l'ancien archevêque a été arrêté en septembre dernier et placé en détention au Vatican, une première dans le micro-Etat pour pédophilie présumée. Après son interpellation, les inspecteurs du Vatican ont découvert du matériel pédophile sur son ordinateur. Jozef Wesolowski a d'ores et déjà été défroqué par un tribunal vaticanais, décision très rare qui souligne la gravité, aux yeux du Vatican, des accusations portées contre lui. L'ancien archevêque est passible d'une peine allant jusqu'à huit ans de prison s'il est reconnu coupable d'abus sexuels sur mineur, et de deux ans pour détention de matériel pédophile. Une telle peine serait sans doute purgée en Italie plutôt qu'au Vatican. Certains responsables ont laissé entendre qu'il pourrait être extradé vers la République dominicaine ou la Pologne. Le pape ne se trouve pas en ce moment au Vatican, puisqu'il poursuit au Paraguay sa tournée dans trois pays d'Amérique du Sud, son continent d'origine. (Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant