Vatican-Un Italien juché sur un fronton en signe de protestation

le
0

CITE DU VATICAN, 22 décembre (Reuters) - Un Italien a réussi à tromper la vigilance des gardiens du Vatican, pour la cinquième fois, et à atteindre un fronton élevé de la basilique saint-Pierre, en signe de protestation contre des lois qui, dit-il, ont mené sa petite entreprise à la perte. Marcello Di Finizio a utilisé des cordes d'alpiniste pour descendre d'un toit accessible aux touristes et atteindre le fronton en question, où il se trouvait toujours lundi matin. La télévision le montrait marchant le long d'une corniche et parlant au téléphone. Il a posté une photo de lui sur Facebook, où l'on voit une corde pendre, et une autre photo où il a les pieds au bord de la corniche. Le fronton où Di Finizio a passé la nuit se trouve juste au-dessus du balcon central où le pape François doit s'adresser à la foule des fidèles, jeudi, pour la fête de Noël. Di Finizio qui dit avoir perdu une concession de plage en raison de modifications de la législation italienne et d'une directive européenne voici plusieurs années déjà, exige de rencontrer le président du Conseil Matteo Renzi, ont rapporté les médias italiens. C'est la cinquième fois qu'il proteste de cette façon au Vatican ces dernières années. La fois précédente remonte au mois de mars. Lors de ses protestations précédentes, il s'était posté sur la coupole de la basilique saint-Pierre et y était resté pendant plusieurs jours avant que la police ne le persuade de redescendre. (Philip Pullella; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant