Vatican : le pape François veut l'abolition de la peine de mort dans le monde

le
0
Vatican : le pape François veut l'abolition de la peine de mort dans le monde
Vatican : le pape François veut l'abolition de la peine de mort dans le monde

Le pape François a pris position contre la peine de mort et réclamé dimanche son abolition au niveau mondial, rappelant le commandement «tu ne tueras point» qui vaut selon lui autant pour le coupable que pour l'innocent. S'exprimant devant des dizaines de milliers de fidèles réunis place Saint-Pierre à Rome, le souverain pontife a également demandé aux catholiques d'oeuvrer en faveur de l'instauration d'un moratoire sur toutes les exécutions au cours de l'Année sainte qui s'achève en novembre.

«J'en appelle aux consciences de ceux qui gouvernent, afin qu'ils parviennent à un consensus international pour abolir la peine capitale», a-t-il dit aux fidèles. «e commandement 'Tu ne tueras point' a valeur absolue et s'applique aussi bien aux innocents qu'aux coupables», a-t-il estimé.

François a ajouté qu'il y avait aujourd'hui «une opposition de plus en plus forte à la peine de mort, même pour la légitime défense de la société», car, selon lui, des moyens modernes existent pour «réprimer efficacement le crime sans dénier définitivement à celui qui l'a commis la possibilité de se racheter». Le pape a déjà dit son opposition à la peine capitale depuis le début de son pontificat, notamment devant le Congrès américain en septembre dernier. Il a dénoncé également par le passé le principe de la réclusion à perpétuité, parlant à cet égard de "peine capitale déguisée" et estimant qu'il faudrait en faire davantage pour permettre aux criminels, même les plus endurcis, de se racheter.

Avant lui, Jean-Paul II et Benoît XVI...

Le pape François n'est pas le premier pontife a avoir milité clairement milité contre la peine capitale. L’Église catholique milite clairement pour l’abolition de la peine de mort et d'autres avant lui ont ouvert la voie comme Jean-Paul II qui en 12 décembre 1999 lance son « appel à tous les responsables afin que l’on parvienne à un consensus international pour ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant